$$\newcommand{\mtn}{\mathbb{N}}\newcommand{\mtns}{\mathbb{N}^*}\newcommand{\mtz}{\mathbb{Z}}\newcommand{\mtr}{\mathbb{R}}\newcommand{\mtk}{\mathbb{K}}\newcommand{\mtq}{\mathbb{Q}}\newcommand{\mtc}{\mathbb{C}}\newcommand{\mch}{\mathcal{H}}\newcommand{\mcp}{\mathcal{P}}\newcommand{\mcb}{\mathcal{B}}\newcommand{\mcl}{\mathcal{L}} \newcommand{\mcm}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcc}{\mathcal{C}} \newcommand{\mcmn}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcmnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)} \newcommand{\mcmnk}{\mathcal{M}_n(\mtk)}\newcommand{\mcsn}{\mathcal{S}_n} \newcommand{\mcs}{\mathcal{S}}\newcommand{\mcd}{\mathcal{D}} \newcommand{\mcsns}{\mathcal{S}_n^{++}}\newcommand{\glnk}{GL_n(\mtk)} \newcommand{\mnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)}\DeclareMathOperator{\ch}{ch} \DeclareMathOperator{\sh}{sh}\DeclareMathOperator{\th}{th} \DeclareMathOperator{\vect}{vect}\DeclareMathOperator{\card}{card} \DeclareMathOperator{\comat}{comat}\DeclareMathOperator{\imv}{Im} \DeclareMathOperator{\rang}{rg}\DeclareMathOperator{\Fr}{Fr} \DeclareMathOperator{\diam}{diam}\DeclareMathOperator{\supp}{supp} \newcommand{\veps}{\varepsilon}\newcommand{\mcu}{\mathcal{U}} \newcommand{\mcun}{\mcu_n}\newcommand{\dis}{\displaystyle} \newcommand{\croouv}{[\![}\newcommand{\crofer}{]\!]} \newcommand{\rab}{\mathcal{R}(a,b)}\newcommand{\pss}[2]{\langle #1,#2\rangle} $$
Bibm@th

Yvonne Choquet-Bruhat (29 décembre 1923 [Lille] - )

Yvonne Choquet-Bruhat (1923-) est une mathématicienne et physicienne française, connue pour ses contributions mathématiques majeures à la relativité générale, théorie d'Einstein de la gravitation. Née à Lille d'une mère philosophe (Berthe Hubert) et d'un père physicien (Georges Bruhat), elle effectue sous la direction d'André Lichnerowicz sa thèse de doctorat qu'elle soutient en 1951. Elle poursuit par un post-doc à Princeton (Etats-Unis) et rencontre en personne Albert Einstein qui accueille très favorablement ses travaux. Elle revient peu après en France pour prendre un poste de maîtresse de conférences, puis est nommée professeure à l'université Pierre-et-Marie-Curie de Paris en 1960, poste qu'elle occupera jusqu'à sa retraite en 1992.

Ses travaux mathématiques portent sur l'étude des équations d'Einstein qui gouvernent le lien entre la géométrie d'un espace-temps et son contenu physique. Elle démontre que ces équations peuvent prendre la forme d'une équation d'évolution et que le problème de Cauchy associé est 'bien posé' lorsque les conditions initiales satisfont à certaines contraintes de nature géométrique. Ce faisant, elle démontre l'existence de grandes familles de solutions aux équations d'Einstein et impulse un important regain d'intérêt, qui se poursuit aujourd'hui encore, pour des questions d'analyse et de géométrie liées à la relativité générale.

Elle a pu réutiliser avec profit les méthodes introduites à cette occasion pour l'étude mathématique d'autres théories physiques (mécanique des fluides en relativité, théorie de Yang-Mills, supergravité). Ses travaux ont également contribué à la construction de l'édifice théorique nécessaire à la détection récente (2015) des ondes gravitationnelles.

Épouse du mathématicien Gustave Choquet (1915-2006) et autrice de plus de 200 articles de recherche, elle devient la première femme élue à l'Académie des Sciences en 1979 et reçoit de nombreuses récompenses, dont la médaille d'argent du CNRS en 1958 et la Grand-croix de la Légion d'honneur en 2015. La revue spécialisée "Classical and Quantum Gravity" classe même son travail de thèse parmi les 13 travaux 'incontournables' réalisés en 100 ans d'étude de la relativité générale.

Cette biographie a été écrite par Julien Cortier.

Les mathématiciens contemporains de Choquet-Bruhat (né en 1923)
  • Vladimir Arnold (né en 1937)
  • Maurice Audin (né en 1932)
  • Arne Beurling (né en 1905)
  • Nicolas Bourbaki (né en 1935)
  • Henri Cartan (né en 1904)
  • Gustave Choquet (né en 1915)
  • Jean Dieudonné (né en 1906)
  • Wolfgang Döblin (né en 1915)
  • Joseph Doob (né en 1910)
  • Adrien Douady (né en 1935)
  • Paul Erdös (né en 1913)
  • Israel Gelfand (né en 1913)
  • Kurt Gödel (né en 1906)
  • Alexandre Grothendieck (né en 1928)
  • Jacques Herbrand (né en 1908)
  • Lars Hörmander (né en 1931)
  • Kiyoshi Ito (né en 1915)
  • Jean-Pierre Kahane (né en 1926)
  • Benoit Mandelbrot (né en 1924)
  • Yves Meyer (né en 1939)
  • John Forbes Nash (né en 1928)
  • Raymond Paley (né en 1907)
  • Laurent Schwartz (né en 1915)
  • Claude Shannon (né en 1916)
  • Sergei Sobolev (né en 1908)
  • René Thom (né en 1923)
  • Alan Turing (né en 1912)
  • Karen Uhlenbeck (née en 1942)
  • André Weil (né en 1906)