$$\newcommand{\mtn}{\mathbb{N}}\newcommand{\mtns}{\mathbb{N}^*}\newcommand{\mtz}{\mathbb{Z}}\newcommand{\mtr}{\mathbb{R}}\newcommand{\mtk}{\mathbb{K}}\newcommand{\mtq}{\mathbb{Q}}\newcommand{\mtc}{\mathbb{C}}\newcommand{\mch}{\mathcal{H}}\newcommand{\mcp}{\mathcal{P}}\newcommand{\mcb}{\mathcal{B}}\newcommand{\mcl}{\mathcal{L}} \newcommand{\mcm}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcc}{\mathcal{C}} \newcommand{\mcmn}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcmnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)} \newcommand{\mcmnk}{\mathcal{M}_n(\mtk)}\newcommand{\mcsn}{\mathcal{S}_n} \newcommand{\mcs}{\mathcal{S}}\newcommand{\mcd}{\mathcal{D}} \newcommand{\mcsns}{\mathcal{S}_n^{++}}\newcommand{\glnk}{GL_n(\mtk)} \newcommand{\mnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)}\DeclareMathOperator{\ch}{ch} \DeclareMathOperator{\sh}{sh}\DeclareMathOperator{\th}{th} \DeclareMathOperator{\vect}{vect}\DeclareMathOperator{\card}{card} \DeclareMathOperator{\comat}{comat}\DeclareMathOperator{\imv}{Im} \DeclareMathOperator{\rang}{rg}\DeclareMathOperator{\Fr}{Fr} \DeclareMathOperator{\diam}{diam}\DeclareMathOperator{\supp}{supp} \newcommand{\veps}{\varepsilon}\newcommand{\mcu}{\mathcal{U}} \newcommand{\mcun}{\mcu_n}\newcommand{\dis}{\displaystyle} \newcommand{\croouv}{[\![}\newcommand{\crofer}{]\!]} \newcommand{\rab}{\mathcal{R}(a,b)}\newcommand{\pss}[2]{\langle #1,#2\rangle} $$
Bibm@th

Christian Goldbach (18 mars 1690 [Königsberg] - 20 novembre 1764 [Moscou])

Christian Goldbach est un mathématicien et historien prusse. Son père était un pasteur protestant. Lui-même fit des études de droit et de mathématiques à l'université de Königsberg. En 1725, il entre à l'Académie impériale des sciences de Saint-Petersbourg et devient trois ans plus tard le tuteur du futur tsar Pierre II. Au cours de nombreuses voyages à travers toute l'Europe, il eut l'opportunité de rencontrer de nombreux mathématiciens, comme les frères Bernoulli, Leibniz, de Moivre.

On lui un important travail en théorie des nombres, principalement basé sur sa correspondance avec Euler. Son nom est attaché à une conjecture célèbre, qui dit que tout nombre pair autre que 2 peut s'écrire comme la somme de deux nombres premiers. On ne sait toujours pas si cette conjecture est vraie ou fausse. Outre ses travaux en théorie des nombres, Goldbach s'intéressa également aux séries, aux équations différentielles, à la théorie des courbes et à la fonction gamma.

Les entrées du Dicomaths correspondant à Goldbach

Les mathématiciens contemporains de Goldbach (né en 1690)