$$\newcommand{\mtn}{\mathbb{N}}\newcommand{\mtns}{\mathbb{N}^*}\newcommand{\mtz}{\mathbb{Z}}\newcommand{\mtr}{\mathbb{R}}\newcommand{\mtk}{\mathbb{K}}\newcommand{\mtq}{\mathbb{Q}}\newcommand{\mtc}{\mathbb{C}}\newcommand{\mch}{\mathcal{H}}\newcommand{\mcp}{\mathcal{P}}\newcommand{\mcb}{\mathcal{B}}\newcommand{\mcl}{\mathcal{L}} \newcommand{\mcm}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcc}{\mathcal{C}} \newcommand{\mcmn}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcmnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)} \newcommand{\mcmnk}{\mathcal{M}_n(\mtk)}\newcommand{\mcsn}{\mathcal{S}_n} \newcommand{\mcs}{\mathcal{S}}\newcommand{\mcd}{\mathcal{D}} \newcommand{\mcsns}{\mathcal{S}_n^{++}}\newcommand{\glnk}{GL_n(\mtk)} \newcommand{\mnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)}\DeclareMathOperator{\ch}{ch} \DeclareMathOperator{\sh}{sh}\DeclareMathOperator{\th}{th} \DeclareMathOperator{\vect}{vect}\DeclareMathOperator{\card}{card} \DeclareMathOperator{\comat}{comat}\DeclareMathOperator{\imv}{Im} \DeclareMathOperator{\rang}{rg}\DeclareMathOperator{\Fr}{Fr} \DeclareMathOperator{\diam}{diam}\DeclareMathOperator{\supp}{supp} \newcommand{\veps}{\varepsilon}\newcommand{\mcu}{\mathcal{U}} \newcommand{\mcun}{\mcu_n}\newcommand{\dis}{\displaystyle} \newcommand{\croouv}{[\![}\newcommand{\crofer}{]\!]} \newcommand{\rab}{\mathcal{R}(a,b)}\newcommand{\pss}[2]{\langle #1,#2\rangle} $$
Bibm@th

Le métier de professeur

Les 10 compétences professionnelles du professeur
  Dans l'imaginaire collectif, le métier de professeur est centré sur la classe et la transmission du savoir. Ce qui est sans doute une réalité histoirique a bien changé. Depuis 2007, le ministère a établi une liste de 10 compétences professionnelles que tout professeur (qu'il soit professeur des écoles, professeur certifié ou agrégé) doit maîtriser. Ces 10 compétences sont, selon l'arrêté de référence, "toutes également indispensables".
  1. Agir en fonctionnaire de l’État et de façon éthique et responsable. Tout professeur contribue à la formation sociale et civique des élèves. En tant qu’agent de l’Etat, il fait preuve de conscience professionnelle et suit des principes déontologiques : il respecte et fait respecter la personne de chaque élève, la liberté d’opinion et les principes de la laïcité, notamment la neutralité ; il est attentif à développer une attitude d’objectivité ; il veille à la confidentialité de certaines informations concernant les élèves et leurs familles. Il exerce sa liberté et sa responsabilité pédagogique dans le cadre des obligations réglementaires et des textes officiels; il connaît les droits et les devoirs des fonctionnaires. L’éthique et la responsabilité du professeur fondent son exemplarité et son autorité dans la classe et dans l’établissement.
  2. Maîtriser la langue française pour enseigner et communiquer. Dans son usage de la langue française, tant à l’écrit qu’à l’oral, le professeur doit être exemplaire quelle que soit sa discipline. Il est attentif à la qualité de la langue chez ses élèves.
  3. Maîtriser les disciplines et avoir une bonne culture générale. Une bonne maîtrise des savoirs enseignés est une condition nécessaire de l’enseignement : le professeur a une connaissance approfondie et élargie de sa ou de ses disciplines et une maîtrise des questions inscrites aux programmes. Une solide culture générale est donc indispensable tout comme la maîtrise d’au moins une langue vivante étrangère.
  4. Concevoir et mettre en œuvre son enseignement. L’enseignant est capable d’assurer, sur la durée d’une année scolaire, l’apprentissage effectif de ses élèves dans le cadre d’un enseignement collectif. Pour cela, il maîtrise la didactique disciplinaire et il est capable de mettre en oeuvre des approches pluridisciplinaires ; il connaît les processus d’apprentissage et les obstacles que peuvent rencontrer les élèves et la manière d’y remédier ; il est capable de planifier et de répartir les apprentissages dans le temps.
  5. Organiser le travail de la classe. Le professeur sait faire progresser les élèves et organiser le travail de la classe afin que les conditions requises à l’apprentissage soient réunies dans le respect des règles de la vie en société. Ses exigences portent sur les comportements et il fait en sorte que les élèves attachent de la valeur au travail personnel et collectif.
  6. Prendre en compte la diversité des élèves.  Le professeur met en oeuvre les valeurs de la mixité, qu’il s’agisse du respect mutuel ou de l’égalité entre tous les élèves. Il différencie son enseignement pour que chaque élève progresse. Il prend en compte les différents rythmes d’apprentissage, accompagne chaque élève, y compris ceux à besoins particuliers.
  7. Evaluer les élèves. Le professeur sait évaluer la progression des apprentissages et utilise le résultat de ses évaluations pour adapter son enseignement aux progrès des élèves. Il communique aux parents l’évolution des résultats scolaires de chacun.
  8. Maîtriser les technologies de l’information et de la communication. Tout professeur doit maîtriser les technologies de l’information et de la communication et les utiliser dans sa pratique professionnelle (que ce soit dans l'aspect administratif, pédagogique ou organisationnel avec l'avénement des ENT).
  9. Travailler en équipe et coopérer avec les parents et les partenaires de l’école. Le professeur participe à la vie de l’école ou de l’établissement. Il contribue également à la vie de l’institution scolaire. Il travaille avec les équipes éducatives de l’école et de ses classes ainsi qu’avec des enseignants de sa ou de ses disciplines. Le conseil des maîtres à l’école, le conseil pédagogique au collège ou au lycée constituent des instruments privilégiés du travail en équipe. Enfin, le professeur aide l’élève à construire son projet d’orientation et coopère avec les parents d’élèves.
  10. Se former et innover. Le professeur met à jour ses connaissances disciplinaires, didactiques et pédagogiques. Il sait faire appel à ceux qui sont susceptibles de lui apporter aide ou conseil dans l’exercice de son métier. Il est capable de faire une analyse critique de son travail et de modifier, le cas échéant, ses pratiques d’enseignement.
  On pourra remarquer que, dans cette liste, la partie disciplinaire ne consiste qu'en une compétence parmi 10, et ce n'est pas celle qu'on a voulu mettre en exergue en la mettant première de la liste.
Qualités requises
  Les brochures de l'Onisep listent des qualités indispensables pour devenir professeur :
  • Tonus et autorité : L'enseignement demande beaucoup d'énergie pour faire cours à des élèves différents les uns des autres. Il faut à la fois se montrer enthousiaste, rigoureux, souple et autoritaire. Une bonne santé nerveuse et une solide résistance physique sont recommandées.
  • Souplesse, patience, adaptabilité : L'enseignant doit veiller à ne jamais décourager ses élèves. Pour cela, il n'hésite pas à remettre en cause ses méthodes pour les adapter à ses élèves, afin de faciliter leur compréhension et leur réussite scolaire. Il faut savoir capter l'attention des enfants et des adolescents, et s'adapter en permanence. Donner et redonner les consignes, gérer les tensions, les disputes et les caprices fait partie du programme quotidien.
  • Culture, Curiosité et expérience : Le professeur doit aussi savoir susciter l'intérêt de sa classe et expliquer les choses clairement. Outre des prédispositions naturelles, la capacité à transmettre des savoirs et la confiance en soi s'acquièrent aussi avec la pratique. Pour un professeur des écoles, enseigner toutes les matières dans une même semaine, du français à la peinture à doigts, demande une certaine culture générale! Pour les professeurs du second degré, une bonne maîtrise de la discipline enseignée est indispensable!
  Bien sûr, à ces qualités, il faut ajouter le sens du contact et le goût de la communication!
Droits et devoir des enseignants liés au statut
  Les enseignants titulaires de l'état sont des fonctionnaires. A ce titre, il ont les mêmes droits et devoirs que l'ensemble des salariés de la fonction publique.
  • garantie de l'emploi avec sa contrepartie, l'obligation de rejoindre son poste : même s'il existe des procédures disciplinaires possibles, un professeur ayant réussi un concours bénéficie de la sécurité de l'emploi : même si son école ferme, des classes sont supprimées dans un collège…, l'état est tenu de lui trouver une autre affectation. En contrepartie, le professeur est dans l'obligation de rejoindre son poste et d'assurer la totalité des charges qui relèvent de sa mission. Il ne peut pas refuser une mutation, il est obligé d'accepter les classes qu'on lui confie, bien entendu il se doit d'être ponctuel et assidu.
  • liberté d'opinion et sa contrepartie, l'obligation de neutralité et de réserve. Le professeur n'a pas le droit de divulguer à ses élèves ses préférences politiques, ses choix religieux. Il doit éviter de mettre en cause publiquement l'action de son administration.
  • obligation de discrétion et aussi obligation de signalement : le professeur qui dispose d'informations ou de documents personnels concernant un collègue ou un élève n'a pas à les divulguer, sauf cas précis. En revanche, tout fonctionnaire de l'état qui dans l'exercice de ses fonctions acquiert la connaissance d'un crime ou d'un délit doit en aviser sans délai le procureur de la République. Cette obligation de signalement est particulièrement importante pour les professeurs du fait de leur relation privilégiée avec les élèves, notamment en cas de signes de maltraitance ou de violence sexuelle.
  • obligation d'obéissance hiérarchique. Le professeur se doit de respecter également les lois et règlements de toute nature.
  • obligation d'information au public, ce qui se traduit concrètement pour les enseignants par le dialogue avec les parents.
  • obligation de se consacrer entièrement et exclusivement à ses fonctions : le professeur, sauf cas particuliers, ne peut avoir un cumul de rémunération. Cette règle a pour objectif d'éviter les conflits d'intérêts et de préserver l'indépendant du fonctionnaire.
  • droit syndical (depuis 1946) : les enseignants ont le droit de se syndiquer, de participer à des réunions syndicales, de faire grève.
  • droit de participer aux décisions les concernant : par exemple, les mutations sont débattues en commissions mixtes paritaires, composées à moitié de représentants syndicaux et de représentants de l'administration. Cependant, ces commissions ne sont que consultatives même si leur consultation par l'administration est obligatoire.
Obligations et missions spécifiques des enseignants - dans la classe
  Bien sûr, les enseignants ont des obligations et des missions spécifiques à leur fonction. La première est l'obligation de service en classe. Elle diffère selon les affectations :
  • un professeur des écoles effectue 26h de classe par semaine (y compris 2h d'accompagnent individualisé), durant 36 semaines de cours;
  • un professeur certifié effectue 18h par semaine, que ce soit au collège ou au lycée;
  • un professeur agrégé effectue 15h par semaine, que ce soit au collège ou au lycée;
  • un professeur certifié ou agrégé nommé dans l'enseignement supérieur dans une université doit effectuer 384h par an;
  • un maitre de conférences ou un professeur d'université doit effectuer 192h par an; bien sûr, contrairement aux membres des corps précédemment cités, les enseignants-chercheurs ont une autre mission essentielle à côté de l'enseignement, à savoir la recherche.
Bien sûr, ce service en classe entraîne l'obligation de préparer ses séquences de cours : il faut planifier les apprentissages et donc établir une progression qui permettra de faire acquérir aux élèves, étapes par étapes, les connaissances et compétences attendues. Il faudra concevoir chaque situation d'apprentissage, en définir les objectifs, en identifier les obstacles.

  Une autre obligation très importante des professeurs est le suivi individuel des élèves. Il prend diverses formes :
  • suivi de l'assiduité des élèves;
  • aide dans le travail personnel, pédagogie différenciée;
  • évaluation et conseil du projet d'orientation;
  • suivi des stages….
  L'évaluation des élèves fait également partie des obligations de service des enseignants, tout comme l'obligation de communiquer évaluations et appréciations aux parents (le professeur est donc obligé de remplir le bulletin scolaire). L'évaluation dépasse le simple fait de "mettre des notes". Les élèves sont évalués en fin de cycle à l'école primaire, leur livret personnel de compétences doit être rempli tout au long du primaire et du collège.

  Dans l'exercice de ses fonctions, le professeur se doit de respecter les programmes même s'il a droit à la liberté pédagogique. En d'autres termes, les enseignants doivent impérativement respecter les programmes scolaires mais sont libres, pour y parvenir, d'organiser le travail des élèves et de choisir les méthodes qui leur semblent les plus appropriées.
Obligations et missions spécifiques des enseignants - hors la classe
  Les enseignants ont un devoir d'information des parents. Ils doivent participer aux réunions parents/professeurs, remplir le cahier de textes numérique, répondre aux sollications ponctuelles des parents et instaurer le dialogue (en organisant un rendez-vous, par e-mail ou par téléphone).

  Plus généralement, le professeur doit participer au bon fonctionnement du système éducatif. Cela comporte divers aspects assez variés :
  • la participation obligatoire aux jurys des examens et des concours (y compris à la conception des sujets);
  • le travail en équipe, la participation aux divers conseils (conseils de classe, conseils de cycle, conseils d'école). Le travail en équipe prend des formes très variées : il peut être entre enseignants de la même discipline (par exemple pour établir une progression commune), entre enseignants ayant en charge le même groupe d'élèves, entre enseignants de disciplines différentes pour réaliser des actions d'inter-disciplinarité. Il inclut les autres personnels de l'école, comme le CPE, les infirmières scolaires, les psychologues scolaires...
  • l' obligation de surveillance, de prudence et de vigilance pendant le temps scolaires, les sorties et voyages collectids des élèves.
  • l' obligation de participer aux actions de formation, qui est le contrepoint du droit ouvert à chaque fonctionnaire à la formation permanente.
  Une étude de l'OCDE chiffre à environ 40 à 42h par semaine le temps de travail effectif d'un enseignant.

L'évaluation des enseignants
  Comme leurs élèves, les enseignants sont évalués! Cette évaluation intervient notamment dans le déroulement de leur carrière. Dans le premier degré, une note pédagogique leur est attribuée par un inpecteur de l'Education Nationale, après visite dans la classe. Cette inspection intervient tous les 5 à 7 ans. Dans le second degré, ce sont deux notes qui sont attribuées :
  • une note administrative sur 40, délivrée par le chef d'établissement. Cette note est réévaluée chaque année.
  • une note pédagogique sur 60, délivrée par un inspecteur pédagogique régional de la discipline, après une inspection. Comme dans le premier degré, cette note pédagogique est réévaluée tous les 5 à 7 ans.
Le salaire des enseignants
  Le revenu des enseignants se compose de deux parties : une part fixe qui dépend du corps et du déroulement de carrière, et des indemnités. La part fixe est déterminée de la façon suivante. Chaque corps (professeur des écoles, certifié, agrégé) comporte 11 échelons, même si les deux premiers ne sont plus utilisés. A chaque échelon de chaque corps correspond un salaire. Plus l'échelon est élevé, plus le salaire est élevé. Le changement d'échelon se fait suivant 3 possibilités :
  • au grand choix pour 30% des enseignants, ceux dont la note est la plus élevée.
  • au choix pour pour 50% des enseignants;
  • à l'ancienneté pour les 20% restants.
La durée pendant laquelle on reste dans un échelon dépend beaucoup de ces 3 possibilités d'avancement. Par exemple, le passage du 8è au 9è échelon prend 2ans et 6 mois au grand choix, 4 ans au choix, 4 ans et 6 mois à l'ancienneté.

  On obtient alors le tableau de rémunération suivant (en net) :

2032 euros
AnciennetéProfesseur des écoles
Professeur certifié
Professeur agrégé
Nomination1584 euros1890 euros
2 ans1666 euros1584 euros
10 ansentre 1805 et 1913 eurosentre 2292 et 2384 euros
20 ansentre 2365 et 2543 eurosentre 3026 et 3173 euros
30 ansentre 2543 et 3026 eurosentre 3173 et 3722 euros

  A cette rémunération s'ajoute des indemnités, qui varient en fonction des enseignants. Les principales indemnités sont :
  • l'indemnité de suivi et orientation, versée à tous les professeurs des lycées et collèges : environ 100 euros;
  • l'indemnité pour heure supplémentaire : environ 120 euros pour une heure supplémentaire effectuée à l'année;
  • l'indemnité de professeur principal : de 90 à 120 euros suivant la classe;
  • l'indemnité d'exercice en établissement ECLAIR : environ 100 euros;
  • l'indemnité de directeur d'école : environ 108 euros;
  • l'indemnité de professeur des écoles spécialisés : environ 130 euros.
  Pour les enseignants du supérieur, les salaires s'étalent de la façon suivante :
  • pour les professeurs certifiés ou agrégés exerçant dans le supérieur, les salaires (hors indemnités) sont strictement identiques aux salaires des enseignants du secondaire de même corps;
  • pour les maitres de conférences, de 1773 euros à 3206 euros;
  • pour les professeurs d'université, de 2569 euros à 5154 euros.
Signalons, sans entrer dans les détails, que le déroulement de carrière des maitres de conférences et des professeurs d'université n'est pas aussi linéaire que celui des certifiés ou agrégés. Il peut notamment y avoir des blocages définitifs à des échelons inférieurs aux échelons terminaux.
Les évolutions de carrière des enseignants
  Outre son déroulement normal, la carrière des enseignants peut avoir les inclinations suivantes :
  • Accéder à des responsabilités supplémentaires
  • Changer de corps
  • Changer d'affectation
  • Accéder à des activités de conseil et d'encadrement
  • Autres activités
Accéder à des responsabilités supplémentaires
  Un enseignant, suivant son statut, peut accéder aux responsabilités suivantes :
  • directeur d'école (sur dossier et après entretien); les directeurs d'école ont des responsabilités administratives (inscription des élèves, répartition dans les classes, dialogue avec la municipalité,…) contre une décharge d'enseignement à partir de 5 classes.
  • professeur des écoles maitre formateur (après rédaction d'un mémoire) : ils accueillent, encadrent et conseillent les jeunes collègues.
  • tuteur : c'est le pendant du professeur des écoles maitre formateur pour le second degré. Ce sont les inspecteurs qui proposent les tuteurs des jeunes collègues.
  • professeur principal (choisi par le chef d'établissement) : ils sont le professeur référent d'une classe, anime une heure de vie de classe, le conseil de classe...
Changer de corps
  Les certifiés ont la possibilité, au cours de leur carrière, de devenir agrégés. Pour cela deux possibilités s'ouvrent à eux :
  • la promotion par concours, externe ou plus souvent interne. Le concours interne est réservé aux certifiés justifiant plus de 5 années d'exercice.
  • la promotion sur liste d'aptitude. Cette voie de promotion concerne des certifiés de plus de 40 ans, ayant plus de 10 années d'exercice. La promotion est proposée par le recteur, après avis des inspecteurs pédagogiques et des chefs d'établissement.
Changer d'affectation
  Dans le déroulement de la carrière, les enseignants ont la possibilité de changer de public d'enseignement. Il y a bien sûr pour cela le dispositif complexe des mutations, mais aussi
  • la possibilité d'enseigner sur le supérieur : après avis de l'Inspection Générale pour les classes préparatoires, sur concours organisé par chaque université pour les universités.
  • le fait de devenir professeur des écoles spécialisé pour l'adaptation scolaire et la scolarisation des élèves handicapés, après formation et examen. Ces professeurs interviennent dans l'aide spécialisée aux élèves en difficulté scolaire (RASED), les enseignements adaptés (SEGPA,…), scolarisation des élèves en situation de handicap.
Accéder à des fonctions de conseil et d'encadrement
  Les enseignants ont la possibilité de changer de métiers tout en restant dans le monde de l'Education Nationale, en accédant à des fonctions de conseil ou d'encadrement comme :
  • inspecteur (sur concours);
  • conseiller pédagogique : ils ont une fonction intermédiaire entre les professeurs des écoles maitre formateur et les inspecteurs;
  • chef d'établissement (sur concours);
  • psychologue scolaire, pour les professeurs des écoles disposant d'une licence de psychologie.
Et encore
  Les enseignants peuvent demander un détachement dans une autre administration, une disponibilité (période où ils restent dans le corps d'origine, mais sans percevoir de salaire), afin d'exercer un autre métier.