$$\newcommand{\mtn}{\mathbb{N}}\newcommand{\mtns}{\mathbb{N}^*}\newcommand{\mtz}{\mathbb{Z}}\newcommand{\mtr}{\mathbb{R}}\newcommand{\mtk}{\mathbb{K}}\newcommand{\mtq}{\mathbb{Q}}\newcommand{\mtc}{\mathbb{C}}\newcommand{\mch}{\mathcal{H}}\newcommand{\mcp}{\mathcal{P}}\newcommand{\mcb}{\mathcal{B}}\newcommand{\mcl}{\mathcal{L}} \newcommand{\mcm}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcc}{\mathcal{C}} \newcommand{\mcmn}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcmnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)} \newcommand{\mcmnk}{\mathcal{M}_n(\mtk)}\newcommand{\mcsn}{\mathcal{S}_n} \newcommand{\mcs}{\mathcal{S}}\newcommand{\mcd}{\mathcal{D}} \newcommand{\mcsns}{\mathcal{S}_n^{++}}\newcommand{\glnk}{GL_n(\mtk)} \newcommand{\mnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)}\DeclareMathOperator{\ch}{ch} \DeclareMathOperator{\sh}{sh}\DeclareMathOperator{\th}{th} \DeclareMathOperator{\vect}{vect}\DeclareMathOperator{\card}{card} \DeclareMathOperator{\comat}{comat}\DeclareMathOperator{\imv}{Im} \DeclareMathOperator{\rang}{rg}\DeclareMathOperator{\Fr}{Fr} \DeclareMathOperator{\diam}{diam}\DeclareMathOperator{\supp}{supp} \newcommand{\veps}{\varepsilon}\newcommand{\mcu}{\mathcal{U}} \newcommand{\mcun}{\mcu_n}\newcommand{\dis}{\displaystyle} \newcommand{\croouv}{[\![}\newcommand{\crofer}{]\!]} \newcommand{\rab}{\mathcal{R}(a,b)}\newcommand{\pss}[2]{\langle #1,#2\rangle} $$
Bibm@th

La guerre de l'an 3000 aura-t-elle lieu?

Le président de la confédération galactique se gratta le front d'un tentacule nerveux... On ne peut tout de même pas découper un conseiller en trois!

12 février 3000. Les 3 planètes habitées du système solaire, sur le point d'adhérer à la Confédération, devaient se répartir 5 sièges au Conseil. Chacun trouvait raisonnable d'attribuer les sièges en fonction de la proportion de la population :

  • Terre : 9,9 milliards d'habitants;
  • Mars : 3,9 milliards d'habitants;
  • Lune : 1,2 milliards d'habitants;
  • Population totale : 15 milliards.

Cela faisait un conseiller pour 3 milliards d'habitants, et déjà au moins 3 conseillers pour la Terre, et 1 pour Mars. Jusque-là, tout le monde était d'accord. Le hic, c'était le cinquième siège... Le règlement de la Confédération était formel : attribution au plus fort reste.

Avec 3 milliards d'habitants pour chaque conseiller, cela faisait 3,3 conseillers pour la terre, 1,3 pour Mars et 0,4 pour la Lune : le siège revenait à la Lune. Le représentant de la petite colonie lunaire, frustrée d'être toujours considérée comme une annexe de la terre, était évidemment d'accord!!

Mais les Terriens ne l'entendaient pas de cette oreille. "Ce point de vue est parfaitement injuste ! Un conseiller pour 1,2 milliards d'habitants sur la lune, alors que chacun des nôtres "pèsera" en moyenne 3,3 milliards d'habitants! Avec ce cinquième siège attribué à la Terre, chacun de nos conseillers représenterait encore près de 2,5 milliards d'habitant! Bien plus que si on le donne à Mars, ou, pire encore, à la Lune! Si l'on maintient ce règlement stupide, nous nous retirons de la Confédération!

377 ans de négociations bêtement remises en cause! Le président épongea une sueur verdâtre, et consulta discrètement ses adjoints :

"Pas question de changer le règlement, mais j'ai une proposition qui pourrait nous sortir de l'impasse : attribuer un siège supplémentaire au système solaire."

Tout le monde applaudit et signe avec enthousiasme. Ce n'est que le le lendemain que l'on retrouva le délégué de la Lune suicidé dans sa chambre. Cet événement devait marquer le début d'une des plus longues guerres du sytème solaire....

Mais au fait???? Que s'est-il passé????

Avec 6 sièges, cela fait 2,5 sièges par milliards d'habitants. Cela fait alors 3,96 sièges pour la Terre, 1,56 pour Mars, et 0,48 pour la Lune ce qui, avec la règle du plus fort reste, donne 4 sièges pour la Terre et 2 sièges pour Mars. On a augmenté le nombre de sièges, et la Lune perd le sien, alors que Mars et la Terre gagnent un siège!!!! De quoi s'interroger sur les différents scrutins électoraux, le nombre de sièges d'une assemblée, et le découpage des circonscriptions!!

Le scrutin à la proportionnelle évite certains abus : avec un scrutin majoritaire, il pourrait suffire de 51% pour obtenir tous les sièges à une Assemblée. La répartition des sièges entiers ne fait en général pas l'objet de contestations. C'est la répartition des fractions de sièges qui provoque les bizarreries. La répartition au plus fort reste avantage les "petits". La répartition à la plus forte moyenne (le calcul des Terriens) avantage les "gros". C'est cette dernière qui est en général préférée par les gouvernements!

Aucune des solutions n'est parfaite. Mais les mathématiques permettent de choisir en connaissance de cause!

Cette page est en grande partie extrait d'un (déjà vieux) livre Trapèze 3ième, aux éditions Bréal.