Bibm@th

Forum de mathématiques - Bibm@th.net

Bienvenue dans les forums du site BibM@th, des forums où on dit Bonjour (Bonsoir), Merci, S'il vous plaît...

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 01-06-2020 13:34:41

Judy
Membre
Inscription : 24-07-2019
Messages : 16

Probabilités et fourberie

Bonjour,
Lors d'un quiz sur le net  (Le Myriogon à 1H07mn d'émission) , la question suivante :

Avec 4 paires de chaussettes, quelle est la probabilité (en %) de reconstituer, les yeux bandés, exactement 3 paires ? La réponse est 0 % , mais je ne saisis pas la réponse. Le raisonnement m'échappe... Pourriez-vous m'éclairer, svp ?

Dernière modification par Judy (01-06-2020 13:37:24)


[tex]\frac{CHEVAL}{OISEAU}=\frac{CHEVAL}{βL}=\frac{CHEVA}{β}=\frac{VACHE}{β}=\frac{βπ}{β}=π[/tex]

Hors ligne

#2 01-06-2020 13:52:10

valoukanga
Membre
Inscription : 30-11-2019
Messages : 150

Re : Probabilités et fourberie

Bonjour !

Ce qu'il explique, c'est que si tu arrives à reconstituer 3 paires, tu as automatiquement la quatrième de reconstituée, vu qu'il ne reste que celle-là.

C'est un peu comme quand tu as un texte à $n$ trous et que tu as la liste des $n$ mots à compléter, si tu as trouvé les bons mots pour $n-1$ trous, tu en déduis automatiquement le mot qui va dans le dernier trou.

Hors ligne

#3 01-06-2020 14:53:33

Judy
Membre
Inscription : 24-07-2019
Messages : 16

Re : Probabilités et fourberie

*TILT* Ça y est, je comprends pourquoi le mot "exactement" était à considérer (cf les commentaires du tchat du quiz) !  3 et pas davantage... Merci Valoukanga !


[tex]\frac{CHEVAL}{OISEAU}=\frac{CHEVAL}{βL}=\frac{CHEVA}{β}=\frac{VACHE}{β}=\frac{βπ}{β}=π[/tex]

Hors ligne

#4 01-06-2020 15:23:40

freddy
Membre chevronné
Lieu : Paris
Inscription : 27-03-2009
Messages : 7 333

Re : Probabilités et fourberie

Judy a écrit :

*TILT* Ça y est, je comprends pourquoi le mot "exactement" était à considérer (cf les commentaires du tchat du quiz) !  3 et pas davantage... Merci Valoukanga !

Salut,

je ne suis pas du tout d'accord avec ta signature :-)

Le quotient cheval/oiseau est égal à $\pi$ car tout d'abord, on se souvient qu'un oiseau est une bête à ($\beta$) L, donc les L se simplifient. Au numérateur, il nous reste donc un CHEVA qui se retourne en VACHE. Là, on remarque qu'une vache est une bête à PI, donc les $\beta$ se simplifient et il reste PI ;-)

C'est un truc de "taupin" !

Dernière modification par freddy (01-06-2020 15:46:58)


De la considération des obstacles vient l’échec, des moyens, la réussite.

Hors ligne

#5 02-06-2020 08:32:45

Judy
Membre
Inscription : 24-07-2019
Messages : 16

Re : Probabilités et fourberie

freddy a écrit :

je ne suis pas du tout d'accord avec ta signature :-)

Le quotient cheval/oiseau est égal à $\pi$ car tout d'abord, on se souvient qu'un oiseau est une bête à ($\beta$) L, donc les L se simplifient. Au numérateur, il nous reste donc un CHEVA qui se retourne en VACHE. Là, on remarque qu'une vache est une bête à PI, donc les $\beta$ se simplifient et il reste PI ;-)

C'est un truc de "taupin" !

Ça semble plus facile à raconter pour ne pas dire exprimer, mais je tiens à ma continuité aviaire du dénominateur au résultat (d'oiseau à pie en passant par bête à ailes). :)


[tex]\frac{CHEVAL}{OISEAU}=\frac{CHEVAL}{βL}=\frac{CHEVA}{β}=\frac{VACHE}{β}=\frac{βπ}{β}=π[/tex]

Hors ligne

#6 02-06-2020 08:58:32

yoshi
Modo Ferox
Inscription : 20-11-2005
Messages : 15 081

Re : Probabilités et fourberie

Re,

Pourtant, je connais ça depuis longtemps, et dans ta version il manque deux étapes, donc transformation non continue, je partage l'avis de freddy...

C'est un truc de "taupin" !

Dans la continuité, leur devise : S et KOH...

@+


Arx Tarpeia Capitoli proxima...

En ligne

#7 02-06-2020 13:32:45

freddy
Membre chevronné
Lieu : Paris
Inscription : 27-03-2009
Messages : 7 333

Re : Probabilités et fourberie

Judy a écrit :

Bonjour,
Lors d'un quiz sur le net  (Le Myriogon à 1H07mn d'émission) , la question suivante :

Avec 4 paires de chaussettes, quelle est la probabilité (en %) de reconstituer, les yeux bandés, exactement 3 paires ? La réponse est 0 % , mais je ne saisis pas la réponse. Le raisonnement m'échappe... Pourriez-vous m'éclairer, svp ?

Hello,

pour moi, le piège de l'énoncé n'est pas "exactement", mais l'idée qu'on se fait du pb : on pense qu'on tire 6 chaussettes parmi huit et on veut calculer la proba d'avoir 3 paires en main, comme quand on a 5 paires grises et 5 paires noires dans le tiroir de la commode, indiscernables au toucher , qu'on ne peut pas allumer la lumière car Madame dort par exemple, et on demande combien de chaussette prendre au hasard pour être sûr d'avoir une paire de même couleur (la bonne réponse est 3 bien sûr) car on va au bureau en costume-cravate :-)

Ici, on ne tire pas des chaussettes une à une, on les arrange sur le même présentoir, à l'aveugle.
Ce truc est du même ordre que le biais psycho cognitif dont parlait récemment yoshi dans un petit problème sympa.


De la considération des obstacles vient l’échec, des moyens, la réussite.

Hors ligne

#8 02-06-2020 16:09:30

Judy
Membre
Inscription : 24-07-2019
Messages : 16

Re : Probabilités et fourberie

freddy a écrit :

Hello,

pour moi, le piège de l'énoncé n'est pas "exactement", mais l'idée qu'on se fait du pb : on pense qu'on tire 6 chaussettes parmi huit et on veut calculer la proba d'avoir 3 paires en main, comme quand on a 5 paires grises et 5 paires noires dans le tiroir de la commode, indiscernables au toucher , qu'on ne peut pas allumer la lumière car Madame dort par exemple, et on demande combien de chaussette prendre au hasard pour être sûr d'avoir une paire de même couleur (la bonne réponse est 3 bien sûr) car on va au bureau en costume-cravate :-)

Ici, on ne tire pas des chaussettes une à une, on les arrange sur le même présentoir, à l'aveugle.
Ce truc est du même ordre que le biais psycho cognitif dont parlait récemment yoshi dans un petit problème sympa.

Oui, c'est tout à fait ce qui m'a bloquée


yoshi a écrit :

Re,

Pourtant, je connais ça depuis longtemps, et dans ta version il manque deux étapes, donc transformation non continue, je partage l'avis de freddy...


@+

Il n'est pas correct de faire abstraction d'étapes  en mathématiques (question sérieuse) ?  L'implicite, les ellipses ne sont pas permises ?


[tex]\frac{CHEVAL}{OISEAU}=\frac{CHEVAL}{βL}=\frac{CHEVA}{β}=\frac{VACHE}{β}=\frac{βπ}{β}=π[/tex]

Hors ligne

#9 02-06-2020 16:48:48

yoshi
Modo Ferox
Inscription : 20-11-2005
Messages : 15 081

Re : Probabilités et fourberie

Re,

Non, parce que ça nuit à la compréhension du non initié...
Si un prof de maths faisait ses cours ou ses corrigés avec de l'implicite ou des ellipses (sauf si on parle des "coniques") :
- Ses élèves ne prendraient pas de gants pour le signaler en Conseil de classe
- Son Inspecteur ne prendrait pas plus de gants pour le lui reprocher...

Ceci dit, c'est ton droit de penser le contraire...
On peut le faire à  la feu Raymond Devos :
<< Il était une fois... >>
(silence)
<< la mienne ! >>

@+


Arx Tarpeia Capitoli proxima...

En ligne

#10 02-06-2020 17:40:31

Judy
Membre
Inscription : 24-07-2019
Messages : 16

Re : Probabilités et fourberie

:D Ma foi...

Merci Freddy et Yoshi, j'ai corrigé !


[tex]\frac{CHEVAL}{OISEAU}=\frac{CHEVAL}{βL}=\frac{CHEVA}{β}=\frac{VACHE}{β}=\frac{βπ}{β}=π[/tex]

Hors ligne

#11 02-06-2020 18:10:19

freddy
Membre chevronné
Lieu : Paris
Inscription : 27-03-2009
Messages : 7 333

Re : Probabilités et fourberie

Judy a écrit :
freddy a écrit :

Hello,

pour moi, le piège de l'énoncé n'est pas "exactement", mais l'idée qu'on se fait du pb : on pense qu'on tire 6 chaussettes parmi huit et on veut calculer la proba d'avoir 3 paires en main, comme quand on a 5 paires grises et 5 paires noires dans le tiroir de la commode, indiscernables au toucher , qu'on ne peut pas allumer la lumière car Madame dort par exemple, et on demande combien de chaussette prendre au hasard pour être sûr d'avoir une paire de même couleur (la bonne réponse est 3 bien sûr) car on va au bureau en costume-cravate :-)

Ici, on ne tire pas des chaussettes une à une, on les arrange sur le même présentoir, à l'aveugle.
Ce truc est du même ordre que le biais psycho cognitif dont parlait récemment yoshi dans un petit problème sympa.

Oui, c'est tout à fait ce qui m'a bloquée

yoshi a écrit :

Re,

Pourtant, je connais ça depuis longtemps, et dans ta version il manque deux étapes, donc transformation non continue, je partage l'avis de freddy...


@+

Il n'est pas correct de faire abstraction d'étapes  en mathématiques (question sérieuse) ?  L'implicite, les ellipses ne sont pas permises ?

Re,

comme dit yoshi, l'ellipse et l'implicite nuisent à la compréhension.
Par exemple, dans le cours d'arithmétique ( PUF, 1970) du très grand Jean-Pierre Serres, plusieurs propositions sont démontrées par un "Evident" qui ne devait l'être que pour lui et une toute petite poignées de petits génies en herbes à l'ENS d'Ulm. Perso, j'ai consulté d'autres ouvrages, pas assez fort en maths pour me contenter de cet évident qui en a agacé beaucoup, dommage pour nous.

En tout cas, je n'ai jamais utilisé cette expression en cours en raison de la terrible conséquence dans l'esprit de celui qui ne voit pas tout de suite cette évidence, il se pense, très sûrement à tort mais le mal est fait, idiot ou stupide, je crois que ça a marqué des générations d'étudiants, un vrai gâchis ... On sait depuis longtemps que les modes d'acquisition ne sont pas uniques et qu'il faut la patience et le talent d'un pédagogue qui aime transmettre pour que presque tout le monde y ait accès. A l'époque, il y avait presque une culture de l'élitisme qui élimine à tout va, finalement préjudiciable à bien des égards : au plan individuel, collectif, économique, diversité, dynamisme et créativité de la recherche ... Quel gâchis quand j'y pense. Je me souviens comment, à quelques reprises, avoir cherché à comprendre pourquoi je n'étais pas compris et, tout d'un coup, trouver la voie d'accès et voir dans le regard au début un peu perdu de l'étudiant, cette lumière qui me dit "Ah oui, je vois, merci". J'aimais bien l'expression raccourcie de mon petit dernier (30 ans bientôt), qui résumait tout : "Ah oui, pas con !" et la satisfaction qu'on en tire.
Je me souviens enfin un gars très fort, un très bon copain qu'un salaud de crabe a emporté brutalement un jour, reçu deux fois à l'X car il voulait Ulm qui n'en voulait pas, on était en 1965/66, qui souffrait de ne pas arriver à expliquer ce qu'il voyait clairement dans son esprit. Avec lui, ce n'était jamais « évident », il cherchait parfois en vain, à se faire comprendre pour le plaisir de partager ce qu'il avait, lui, compris.
Dernier souvenir, une élève de TC qui redoublait et à qui je donnais des petits cours. Souvent elle me demandait pourquoi, avec moi, elle comprenait, et pourquoi elle avait tant de mal en cours ... je la regardais en souriant et lui proposais de continuer :-) ... oui, elle a eu son bac avec une bonne mention, je crois qu’elle est devenue prof de maths :-)

Dernière modification par freddy (02-06-2020 19:21:04)


De la considération des obstacles vient l’échec, des moyens, la réussite.

Hors ligne

#12 03-06-2020 07:58:40

Judy
Membre
Inscription : 24-07-2019
Messages : 16

Re : Probabilités et fourberie

Merci pour ces mots qui sensibilisent. Je comprends maintenant combien c'est important de ne rien concéder à l'évidence qui est toujours relative et peut être destructrice.


[tex]\frac{CHEVAL}{OISEAU}=\frac{CHEVAL}{βL}=\frac{CHEVA}{β}=\frac{VACHE}{β}=\frac{βπ}{β}=π[/tex]

Hors ligne

Pied de page des forums