Bibm@th

Forum de mathématiques - Bibm@th.net

Bienvenue dans les forums du site BibM@th, des forums où on dit Bonjour (Bonsoir), Merci, S'il vous plaît...

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 04-11-2015 14:40:46

yoshi
Modo Ferox
Inscription : 20-11-2005
Messages : 11 376

Acte fondateur : étude d'une finale basée sur la notion d'opposition.

Bonjour à tous,

Désolé, je vais être un peu long...

Nouveau forum né d'une suggestion de l'ami freddy :

freddy a écrit :

Pourquoi on n'ouvrirait pas une rubrique "Échecs". Réflexion, logique, géométrie, sens tactique, séquencement des coups, je ne dis pas que c'est de la mathématique pure, c'est plus proche de la logique, de l'art de l'observation et de la combinaison, du développement du sens tactique (passage technique pour atteindre une étape) et stratégique (l'objectif intermédiaire ou final), comme finalement dans la résolution de pbs de maths. Ensuite, je pense que ça pourrait susciter quelques vocations, même tardives.
D'autres devraient pouvoir te donner la réplique, mais on resterait dans une logique pédagogique : pourquoi la conquête du centre (occupation ou contrôle), priorité au développement avant l'entrée dans le milieu de partie (développement de l'analyse et synthèse, élaboration d'un plan) qui prépare la finale où seule la technique compte. Et dans tout cela, le principe maître du jeu : chaque coup joué doit constituer un menace crédible, réelle ou potentielle, permettant de rendre les coups suivants plus prévisibles (jusqu'à un certain point ...).

J'ai toujours été partisan de l'enseignement concomitant des échecs et des matières purement scolaires : cela s'est déjà fait en France, avec d'excellents résultats malgré le parti-pris Sport-études : ces sections se (mal) nommaient Echecs-Etudes : mieux aurait été Etudes-Echecs.
En section Sport-études, si je ne m'abuse, le but avéré est de former des sportifs en  permettant de leur assurer un cursus scolaire adapté.

J'ai toujours pensé plutôt piocher dans le jeu d'échecs, les éléments aisément quantifiables et accessibles/utilisables assez vite, particulièrement au niveau Collège mais plus généralement comme formation à la réflexion, d'où ma préférence pour Etudes-échecs.

Quand j'ai décidé de commencer à jouer sérieusement aux échecs, j'ai cru pouvoir commencer par le commencement, c'est à dire les Ouvertures (débuts de partie) : je me suis procuré des livres en anglais, allemand, italien. J'ai mémorisé des variantes entières sur 10-15 coups...
Et ?...
Et je me suis retrouvé très souvent frustré de jouer contre des adversaires qui ne jouaient pas comme dans le livre, ne jouaient pas les "bons" coups, et... me mettaient la pâtée !
Tout ça parce que je ne comprenais rien, en fait, à ma suite de coups (je n'étais qu'un bon "perroquet") : et oui, science sans conscience n'est que ruine de l'âme, mais à l'époque ça passait à cent coudées au dessus de moi...
Et quand j'arrivais à passer sans encombre la phase d'ouverture, j'avais des problèmes au niveau combinatoire, et en finale...

Dans un premier temps, je vais examiner quelques finales.
Pourquoi donc commencer par la fin ?
Je répète aux zèbres que je fais jouer : aux échecs, on joue avec une pendule et on gère son temps comme on l'entend. Mais si vous arrivez en finale, de l'eau a coulé sous les ponts et le temps a tourné : à quoi sert alors d'arriver, par exemple, à une finale Roi dépouillé + 1 Tour contre Roi dépouillé et 2 min à la pendule si on ne sait pas gagner sans avoir vraiment besoin de réfléchir ? L'adversaire aura beau jeu d'attendre, puis
- d'invoquer la règle des 50 coups : 50 coups (consécutifs sans mouvement de pion(s) ni prise de pièces et la partie est déclarée nulle,
- d'invoquer la règle de la répétition de coups 3 fois de part et d'autre : partie nulle.
- d'invoquer la généralisation du cas précédent : si une même position se retrouve 3 fois (même non consécutivement) on peut réclamer partie nulle.
Bien sûr, ils ne croient pas possible de ne pas gagner avec R+T/R, alors je mets un Roi dans un coin, sa T dans le coin diamétralement opposé et le Roi adverse au centre et je leur dis : allez-y, matez-moi !
Ils se frottent les mains... et n'y arrivent pas : ils jouent sans plan !
Alors, on échange les rôles et je leur dis : ce sera chose faite en une vingtaine de coups (en jouant les meilleurs coups de part et d'autre, R+T/R c'est mat en 17 coups maxi) ...
J'y reviendrai.
Mais il faut connaître la notion d'opposition !

De la notion d'opposition...

Un Roi se déplace dans toutes les directions dans les deux sens, une case à la fois et deux Rois ne peuvent se toucher, une case doit toujours les déparer.
Un Roi n'a pas le droit de se mettre volontairement en échec.
Un pion avance sur sa colonne d'une case à la fois (ou de 2 au choix, s'il est à sa position de départ. Mais dans ce cas, s'il opte pour 1 cases pour le 1er déplacement, ce sera 1 encore pour la suite). Un pion prend en diagonale.
Lorsqu'un pion parvient sur la 8e (respectivement 1ere) rangée, il y a promotion : on doit l'échanger contre la pièce de son choix C, F, T ou D...

On distingue 3 types d'opposition entre deux Rois.
* L'opposition rapprochée : les 2 Rois sont face à face sur la même colonne, séparés par une seule case.
Lorsque deux Rois sont en opposition rapprochée celui qui joue perd l'opposition.
* L'opposition en saut de Cavalier : les deux Rois sont distants d'un saut de Cavalier : celui qui joue peut prendre l'opposition rapprochée.
* Et l'opposition à distance...

Voici une finale simple (par le nombre de pièces)
151104024448776630.jpg
Les Blancs jouent et gagnent

Quelques règles pour l'opposition à distance :
Si deux rois sur la même colonne ou sur deux colonnes adjacentes sont séparés par un nombre pair de cases, celui qui joue prend l'opposition à distance ;
Corollaire : si deux rois sur la même colonne ou sur deux colonnes adjacentes sont séparés par un nombre impair de cases, celui qui joue perd l'opposition à distance.

Les Blancs dans la position soumise jouent et prennent donc l'opposition à distance.
On voit bien ici, faute d'anticipation, qu'après:
1. Re1-e2  Re8-e7  2. Re2-e3  Re7-e6  3. Re3 -e4
le Roi Noir est en opposition rapprochée et qu'il va devoir se déporter soit sur la gauche sur la droite et la perdre...

Quel plan allez -vous adopter sur Re6-f6 et sur Re6-d6 ?

On peut facilement découper ce plan en plusieurs phases et leur assigner un objectif à chacune.
L'apport de ce mode de pensée est particulièrement flagrant en géométrie pure.

Mais les Noirs connaissent aussi cette autre règle ;
Si deux rois, sur deux colonnes adjacentes, sont séparés par un nombre impair de cases, celui qui joue ne perdra pas l'opposition à distance, à condition que les Rois soient séparés ensuite par une colonne.

Et à 1. Re1-e2, les Noirs décident de répondre par 1) … Re8-d8 ou  1) …. Re8-f8
Et si les Blancs ne ne méfient pas (ou ne connaissent pas cette dernière règle), ils ne gagneront pas !

Pourquoi ?

Il en va des échecs comme des Maths, il y a des règles à savoir par cœur et à savoir appliquer.

J'usais souvent (et abusais) de cette comparaison avec mes ouailles :  vouloir faire de la géométrie sans bien connaître ses définitions et théorèmes, c'est vous mettre dans la situation d'un plombier partant en intervention avec une pince multiple et un tournevis... Les échecs sont un moyen assez parlant de le leur faire comprendre...

@+

Dernière modification par yoshi (06-11-2015 06:43:48)


Arx Tarpeia Capitoli proxima...

Hors ligne

#2 08-11-2015 10:47:21

yoshi
Modo Ferox
Inscription : 20-11-2005
Messages : 11 376

Re : Acte fondateur : étude d'une finale basée sur la notion d'opposition.

Re,


Bon, bin pas beaucoup d'amateurs : belle pierre dans mon jardin !
Trop difficile ? Voilà une mise du pied à l'étrier...
Pas aussi glamour que les combinaisons ? On y viendra, on y viendra...
Après le déroulement naïf
1. Re1-e2     Re8-e7
2. Re2-e3     Re7-e6
3. Re3-e4     Re6-d6 (*)

Le plan des Blancs est clair :
- Repousser le Roi Noir le plus loin possible
- Aller prendre "h5"
- Au besoin, troquer le pion "h4", contre le pion "b5"

Et les Noirs sont à la croisée des chemins :
- Ils calculent rapidement le nombre de coups à jouer pour les Blancs pour promouvoir le pion "h" en D
  Sur la base du nb de coups Blancs précédent, ils s'aperçoivent vite que le pion Noir est arrêté sans qu'il soit nécessaire de réfléchir.
- Gagner la colonne "f", prendre l'opposition rapprochée (sur une rangée) et ainsi interdire le dégagement du Roi Blanc et empêcher la promotion du pion "h"
sauf que les Blancs troqueront alors le pion "h4" contre le pion "b5" et les Noirs ne pourront courir 2 lièvres à la fois...

Le plan s'applique ainsi :
4. Re4-d4     Rd6-c6  Les Noirs ne peuvent lâcher la défense de b5.
5. Rd4-e5     "Le" coup : l'opposition en saut de Cavalier interdit 5.  ….   Rc6-d6 aux Noirs, et le pion "b4" interdit Rc6-c5
151108113019557167.jpg
Position obtenue après 5.  Rd4-e5

5.  …            Rc6-c7
La suite est conforme au plan :
6.  Re5-f5       Rc7-d6           
7.  Rf5-g5       Rd6-e6
8.  Rg5 x h5   Re6-f6
9.  Rh5-g4   Dégage la colonne "h" pour le pion obligeant le Roi Noir à le prendre.
    Et les Blancs s'en vont chercher le pion "b5" et leur pion "b4" ira à Dame sans problème.

Il reste à voir la 2e branche qui survient après 3. .... Re6-f6
Le plan des Blancs est clair
Repousser le RN le plus loin possible
Aller chercher "b5" et permettre la prise de "h4" par les Noirs.
Promouvoir le pion "b" en Dame
Arrêter le pion Noir "h" avant qu'il n'atteigne "h2".

Après quoi, il faudra bien se pencher sur les suites à donner à 1 ...  Re8-f8  et  1. ... Re8-d8

A vous lire...

Signé :
Saint Simon qui prêche sans le désert.

[EDIT] (*) = Rectifié. Merci Camille23

Dernière modification par yoshi (08-11-2015 13:46:19)


Arx Tarpeia Capitoli proxima...

Hors ligne

#3 08-11-2015 12:55:07

freddy
Membre chevronné
Lieu : Paris
Inscription : 27-03-2009
Messages : 6 141

Re : Acte fondateur : étude d'une finale basée sur la notion d'opposition.

Salut,

comme en maths, les échecs se jouent en silence :-)
Et on te lit, tu peux en être sûr !
Faut juste être patient, les aspirants n'ont pas envie de se prendre des raclées dès le début.
Courage, j'y crois !


Memento Mori ! ...

Hors ligne

#4 08-11-2015 13:35:56

camille23
Invité

Re : Acte fondateur : étude d'une finale basée sur la notion d'opposition.

Bonjour,

yoshi a écrit :

Bon, bin pas beaucoup d'amateurs : belle pierre dans mon jardin !
Trop difficile ? Voilà une mise du pied à l'étrier...
Pas aussi glamour que les combinaisons ? On y viendra, on y viendra...
Après le déroulement naïf
1. Re1-e2     Re8-e7
2. Re2-e3     Re7-e6
3. Re3-e4     Rf6-d6

Mais si, il y a des lecteurs. La preuve :  le dernier mouvement des noirs est Re6-d6 et NON PAS Rf6-d6

#5 09-11-2015 09:08:06

freddy
Membre chevronné
Lieu : Paris
Inscription : 27-03-2009
Messages : 6 141

Re : Acte fondateur : étude d'une finale basée sur la notion d'opposition.

Re,

une idée : rappelle la règle selon laquelle on sait avec certitude si un R peut ou non rattraper avant sa promotion un pion isolé.


Memento Mori ! ...

Hors ligne

#6 09-11-2015 12:34:17

yoshi
Modo Ferox
Inscription : 20-11-2005
Messages : 11 376

Re : Acte fondateur : étude d'une finale basée sur la notion d'opposition.

Saliut,

Règle du carré.

151109033256612760.jpg

Le Roi Noir n'arrêtera le pion Blanc, que si et seulement, si en jouant, il rentre dans le carré tracé autour du pion.
Attention à ce que ce carré "rétrécit" à chaque coup de pion.
Si les Noirs ont le trait, ils rentrent dans le carré et arrêteront le pion. Si les Blancs ont le trait : le pion Blanc pourra être promu.

C'est effectivement une idée... prévue plus tard, pour ma 3e étude.
Ici, quand je parle d'arrêter le pion, le Roi est hors-jeu : c'est la Dame obtenue par promotion qui devra s'en charger.

@+


Arx Tarpeia Capitoli proxima...

Hors ligne

#7 10-11-2015 09:59:44

yoshi
Modo Ferox
Inscription : 20-11-2005
Messages : 11 376

Re : Acte fondateur : étude d'une finale basée sur la notion d'opposition.

Bonjour,

Après 3. Re3-e4 Re6-d6, les Noirs ont prévu la suite :
4. Re4-d4    Rd6-c6
5. Rd4-e5    Rc6-c7

- Ils calculent rapidement le nombre de coups à jouer pour les Blancs pour promouvoir le pion "h" en D
Sur la base du nb de coups Blancs précédent, ils s'aperçoivent vite que le pion Noir est arrêté sans qu'il soit nécessaire de réfléchir.

Voyons cela...
Essayer de calculer en faisant :
4. ... je joue    5. il joue  je joue    6. il joue etc. est plus compliqué que faire
Coups Blancs :
Rf5, Rg5, R x h5, Rg4 puis h5, h6, h7, h8=D demande 8 coups aux Blancs pour une obtenir une Dame opérationnelle.
Où en sont les Noirs 8 coups plus tard ?
Rd6, Rd5, Rd4, Rc4, R x b4, Rc4 puis b4, b3 :
151110103201272149.jpg
C'est plus facile de calculer comme ça...

Il doit être clair maintenant que le pion "b" des Noirs ne va pas plus loin...

Les Noirs optent donc pour :
4. Re4-d4      Rd6-c6
5. Rd4-e5      Rc7-d6
7. Rf5-g5       Rd6-e6
8. Rg5 x h5    Re6-f6
9. Rh5-g4      ........
151110105708909576.jpg
Mais les Blancs abandonnent alors leur pion "h" aux Noirs (qui sont obligés de le prendre pour retarder l'échéance) et s'en vont prendre le pion  "b5" pour promouvoir leur propre pion "b" de façon inéluctable...

Prochain épisode :
3. ....     Re6-f6

La règle du carré n'intervient pas...


@+


Arx Tarpeia Capitoli proxima...

Hors ligne

#8 11-11-2015 15:32:16

yoshi
Modo Ferox
Inscription : 20-11-2005
Messages : 11 376

Re : Acte fondateur : étude d'une finale basée sur la notion d'opposition.

Bonjour,


Je répétais régulièrement à mes ouailles :
<< C'est gentil de me croire sur parole, mais vous ne devriez pas ! S'il vous n'êtes pas convaincus, si vous pensez avoir une solution plus courte, dites-le !  >>

Ici, ce ne sont pas des Maths, certes, mais vous m'avez cru sur parole ! Flagrant délit ?

Yoshi a écrit :

Coups Blancs :
Rf5, Rg5, R x h5, Rg4 puis h5, h6, h7, h8=D demande 8 coups aux Blancs pour une obtenir une Dame opérationnelle.
Où en sont les Noirs 8 coups plus tard ?
Rd6, Rd5, Rd4, Rc4, R x b4, Rc4 puis b4, b3..
(...)Il doit être clair maintenant que le pion "b" des Noirs ne va pas plus loin...

Et si les Noirs avaient opté pour la suite :
Rd6, Rd5, Rd4, Rc4, R x b4, Rc3 (et non Rc4)  puis b4, b3...

151111105658255508.jpg

Dans cette situation, les Noirs vont tenter d'interdire à la DB d'aller occuper "b2" ou "b1" :
1. ....            Rc2-d2
2. Dh8-h7+   Rc2-c3 
(Si Rc2-b2, un mat survient en 9 coups : 3. Dh7-d3 Rb2-a2 4. Rg5-f4 b3-b2 5. Dc3-c2 Ra2-a1 6. Dc2-a4+  Ra1-b1 7. Rf4-e3 Rb1-c1
8. De4-c4+  Rc1-b1  9. Re3-d2  Rb1-a1  10. Dc4-a4+  Ra1-b1 11. Rd2-c3 Rb1-c1  12. Da4-c2 Mat)
Donc :
3. Rg5-f4 b3-b2
4. Dh7-b1   C'est fini. Il n'y a plus qu'a approcher le RB, attaquer deux fois le pion qui sera pris et le mat sera donné en une poignée de coups...

Variante survenant après 3 .... Re6-f6
4. Re4-f4
Les Noirs ne peuvent jouer Rf6-g6 car ils s'exposent à Rf4-e5 avec un petit air de déjà vu...
Par exemple :
4.  .....   Rf6-f7
Là, de nouveau , on compte :
Rd5, Rc5, R x b5, Rc6 (pour faire éventuellement écran au passe du RN), puis b5, b6, b7, b8=D
8 coups...
Où en sont les Noirs au 8 coup ?
Rf6, Rf5, Rf4, Rg4 R x h4, Rg4 (*),, puis h4, h3
Si les Noirs avaient joué Rg3, le 8e coup b4-b3 serait devenu impossible : le RN devant jouer,puisqu'en échec...
Et le pion ne passe pas...
Après b7-b8=D  h4-h3, le Roi N est en arrière et la diagonale "b8-h2" est contrôlée par la DB, qui va aller occuper "h2" : Db8-h2
C'est fini...

Dernier cas.
Les Noirs temporisent...
1. Re1-e2      Re8-f8
C'est là que si les Blancs jouent naïvement :
2. Re2-e3      Rf8-e7 prenant l'opposition à distance
3. Re3-e4      Re7-e6  partie nulle !
Les Blancs étant en opposition rapprochée et devant jouer, ils perdent l'opposition que les N reprennent interdisant tout passage Blanc sur la 5e rangée :

151111041459404190.jpg

Position de départ des analyses précédentes, sauf que là, les Blancs ont le trait et perdent l'opposition...   et n'obtiennent que le partage des points !

Alors où est la gaffe ?
Mais au 2e coup bien sûr : 2. Re2-e3
Les Blancs ne perdent pas l'opposition s'ils montent d'un cran, même s'ils sont séparés des Noirs par un nombre impair de cases : s'ils montent sur la colonne "d", une colonne les séparera des Noirs, comme signalé en bas de post #1...
Le bon coup est donc : 2. Re2-d3
Suit
2. ...           Rf8-e7  Les Noirs ne peuvent plus se permettre de temporiser une fois encore : le retard leur serait fatal...
3. Rd3-e3   monter d'une case serait perdre l'opposition...
Si 3. ...      Re7-e6   4. Re3-e4 On se retrouve dans la position ci-dessus, mais avec Trait aux Noirs : situation qui vient d'être examinée.
Si 3. ...      Re7-d6   4. Re3-d4  position déjà étudiée
Si 3. ...      Re7-d6   4. Re3-f4  position déjà étudiée également...

Prochaine étude : Comment passer la main à son adversaire...

@+


Arx Tarpeia Capitoli proxima...

Hors ligne

Réponse rapide

Veuillez composer votre message et l'envoyer
Nom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Message (obligatoire)

Programme anti-spam : Afin de lutter contre le spam, nous vous demandons de bien vouloir répondre à la question suivante. Après inscription sur le site, vous n'aurez plus à répondre à ces questions.

Quel est le résultat de cette opération? 2+2=

Pied de page des forums