Bibm@th

Forum de mathématiques - Bibm@th.net

Bienvenue dans les forums du site BibM@th, des forums où on dit Bonjour (Bonsoir), Merci, S'il vous plaît...

Vous n'êtes pas identifié(e).

Répondre

Veuillez composer votre message et l'envoyer
Nom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Message (obligatoire)

Programme anti-spam : Afin de lutter contre le spam, nous vous demandons de bien vouloir répondre à la question suivante. Après inscription sur le site, vous n'aurez plus à répondre à ces questions.

Quel est le résultat de l'opération suivante ?26 + 70
Système anti-bot

Faites glisser le curseur de gauche à droite pour activer le bouton de confirmation.

Attention : Vous devez activer Javascript dans votre navigateur pour utiliser le système anti-bot.

Retour

Résumé de la discussion (messages les plus récents en premier)

pascal16
17-02-2018 14:27:09

La l3 info a bien une théorie des langages (donc d'un niveau bien supérieur au Capes)

" Généralités sur monoïde, langages et grammaires formels ; classification de Chomsky ; langages réguliers ; grammaires régulières ; automates finis ; déterminisation d'automates finis ; expressions régulières ; résolution de systèmes d'équations linéaires ; théorème de Kleene ; automate minimal ; minimisation d'automates finis ; lemme d'itération."

perso, je comprend rien du tout à ce que ça veut dire

pascal16
17-02-2018 08:56:33

Après une nuit de sommeil et une relecture, mon post est assez à coté de la plaque même si quelques éléments sont intéressants

Historique : la machine de pascal souvent citée comme le premier ordinateur n'était pas programmable, mais suivait un algorithme. Les sauts conditionnels et le boucles ont été utilisés très tôt (cf Alan Turing, son décryptage Enigma3 et qui pensait déjà à l'IA). Chaque ordinateur a alors son propre langage de programmation. Les langages sont adapté à l'utilisation (Cobol Fortran...) et très près du matériel (ASM...). Avec la normalisation de l'équipement, il y a eu unification des possibilité de chaque langage. Visual studio en est un exemple : VB, VC, C# ne se différencient plus que par la syntaxe.
Bien qu'un langage puisse être machine, compilé, précompilé, interprété ils utilisent tous des instructions machines. Le but ici n'est pas de détailler les couches qui vont du logiciel au matériel.

Evolution des langages
langage linéaires (sans fonction ni procédures)
-> exemple : un algobox sur du syracuse
les fonctions et structures
-> ex : appel de fonction ou une structure nombre complexe
évolution vers les classes (citer c++ et Java) : langage orienté objet
-> la différence devient forte du moment qu'on utilise l'héritage
-> un ex d'héritage.
langage fonctionnel
-> inclure une ligne lambda dans du python
langage Q
-> programmation des Qbits

le reste n'est pas dans un ordre logique, mais c'est normal car ils utilisent pour fonctionner les langages déjà cités
langage concurrent (multithread, distribué, GPU)
langage visuel : une partie de code est généré par des de simple glissé-posé
->App inventor (scratch pour téléphone android), C#
langage événementiel : les action scratch "quand machin touche.."
langage basé web : génération à la demande (PHP), syntaxe simplifié, accès bdd, expressions régulières...
langage à code autogénéré : une IA génère du code depuis un algorithme en langage naturel.

Autres langage :
informatique industrielle (langage propre à chaque fabricant, cf intro), arduino(C), langage vu par expérience utilisateur (chien interactif, mais vu par l'utilisateur qui doit faire une demande pour que le chien saute, commande vocale (synthèse sms))...

la page wiki est très bien faite mais trop longue pour un Capes :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Langage_de_programmation

pascal16
16-02-2018 20:52:01

Wello,
je ne suis pas informaticien, ni un vrai programmeur.
Je regarde une série de vidéo sur les langages informatique en ce moment.
En gros la base boucle/condition/variable/entrée-sorties est commune à tous les langages depuis 40 ans et c++, C#, VB, Java etc sont tous pareil.
Je suis d'accord là-dessus, les blablas sur les compilés-semi compilé-etc, ça change pas grand chose à la façon de programmer.
donc, on peut faire plein de choses en scratch... mais n'est pas adapté au programmes longs et au débogage.

reste les petits plus :
la gestion de la récursivité (depuis 30 ans !)
les classes abstraites
le multicore, application distribuée
langage pour GPU computing (vectoriel et parallèle)
les fonctions lambda (inventé il y a bien longtemps, mais à la mode et utilisable à l'intérieur d'autres langage donc en python au capes)
le vrai langage fonctionnel lambda (tout le programme uniquement en fonctionnel, avec petite histoire)
l'IA, l'auto apprentissage, le deep learning
la définition fonctionnelle des fonctions qui sont évaluer à la précision de la demande (auto adaptatif)
le langage pour les ordinateurs quantique : multiples entrées et une seule sortie (définition du Qbit).
le big data et la recherche de données peut être vu comme un programme à part.
et scratch : comment faire beaucoup avec peu de moyens et trop simpliste en lycée.

Guinux
28-06-2017 19:33:13

Youpi,

Je suis passé sur ce sujet.

Je ne sais pas si j'étais hors sujet, passable, ou brillant.

J'ai pris une option didactique et algorithmique orienté activités et IO par niveau.
En effet il n'y a pas à ma connaissance de notion formelle de familles de langage de programmation dans les programmes relatifs à l'épreuve. Mais c est à vérifier je n ai pas été systématiquement exhaustif durant mon temps toujours trop faible de préparation ( j ai aussi tenté crpe, suis contractuel en primaire brigade rep+ de la ps au cm2 et j ai 3 filles).

Par contre il y a parfois dans les programmes, mais surtout dans les ressources des allusions parfois directes, parfois implicites à des types de langages( evenementiel), voire de protocole (sniffage datagramme réseau isn).
Il y a aussi des allusions à des langages le plus souvent sous forme de conseil et peu d'impératif ( scratch géométrie tortue formule Excel logiciels de géométrie dynamique.

Je n'ai en revanche vu aucune mention des
Niveaux de langages bas haut des bits assembleur en bas langages séquentielle logigrammes circuits logiques médian ou haut structuré à fonctionnel objet multiparadigme
Ni sur le type d execution
Interprété compilé pseudo code sur Vm compilation JIT intermediate langage
Ni sur le lieu d exécution
Client serveur distribué
Ni sur les langages de script
Ni sur les langages de structuration de donnée XML vrml
Ou sql ou graph no sql
Non plus classes graphique css
Structuration et requetage ldap
Non plus expression régulière posix etc.

Je ne manquais pas d idée mais hors portée des programmes.

Libre j ai donc axés algorithmique environnement initiation aux paradigmes.
J'ai aussi introduit sur une même langue de programmation, un ensemble de logiques, une liaison par les types de données la difference des syntaxe d'instructions en de nombreux dialectes souvent se recouvrant parfois disjoints entre structure de données et structures d'instructions
J ai organisé didactiquement à partir d'activités hors machine puis passage progressif à scratch et géométrie tortue animation

mais l on m'a (peut être) reproché d avoir proposé logo en cycle4 car l on m'a indiqué que scratch était dans les attendus évaluables au brevet.
J'ai pourtant indiqué la force paradigmatique des lisps (surtout celui là simplifié en parenthèse) réduit aux primitives et à leur extensibilité et la nécessité à mon sens de séparer logique et outil ( géométrie tortue en scratch et logo)

Je ne sais pas si la force de recul de mon discours et de mes propositions est passé
Mon plan c était extraction io proposition d activité selon mon axe la langue c est l algo les langages c est des particularités syntaxiques et environnementales

J ai bien réalisé dans une optique recherche travail collaboratif en micromonde en réponse à une question un mini projet scratch et la présentation d'une progression.
Cependant le mode non démonstratif traditionnel mais l approche recherche essai erreur conforme aux programmes n a peut être pas été apprécié. Je ne le sais pas encore.

Attention je crois que le jury a été décontenancé par le peu d'accroche laissée à la culture mathématique (et un peu élitiste absolument contre productive hors filière d élite) de la colle, le piège.
Il a heureusement trouvé dans la demande d'un algorithme de moyenne en python mon agrafage au mur de l incapacité
Sans document de référence sur la syntaxe du code (un manque dans les ressources fournies à mon sens) j ai proposé une réalisation en pseudo code refusé car " langage de programmation" dans le sujet. Alors que j'ai déjà programmé professionnellement dans une dizaine de langage de tous types et niveaux... Navrant , mais c est la vie  !

Intuivement je sens le choc de cultures math et info

Lors de mes prises de recul à mon niveau opérationnel d'ingénieur info j'étais stoppé alors que je répondais informatiquement aux questions posées "adéquation d'un langage à une problématique vitesse d exécution.  Il semble donc que nous n'avions pas les mêmes grilles de lectures, les mêmes axes de profondeur du recul.

Je me doutais un peu de l'écueil voyant en tant que visiteur comment le plus souvent (mais pas systématiquement) des épreuves orales de lecon d'informatique se sont transformées sous mes yeux en colle de math. Cependant en première session c'est assez normal que l on essuie quelques plâtres. D'ailleurs certains candidats de cette culture était ravi de remontrer voire se rattraper sur leur potentiel mathématiques.
Je comprends aussi que je ne suis pas encore fonctionnaire, et que des profils de mon genre manque en nombre pour réorienter informatique les jurys ubiquitaires (vu le nombre de candidats à dominance option math) mais d'origine le plus souvent matheuse.

Pour mon passage c' est un ressenti et je me trompe surement vu le stress inhérent aux oraux.

Je ne conclue donc pas et vous tiendrais au courant de ma note.

Ayant détecté le choc des cultures j aurais du choisir traitement de texte et partir sur des bateaux concaténation inversion détection palindromique
Mesure d affichage en casse fixe
Point de code ascii et unicode

Attention conversion les accents en Windows vers unicod
attention les ligne feed Windows Unix

Puis liste chaînees et insertion

Et pourquoi listage d un graphe oriente en conversion de structure chainée à concatenation liste de ligne par sommet et arrete
Tout ça sur fond de parcours Dfs et bfs (parcours en largeur et en profondeur) pour faire semblant de recoller aux programmes soi je crois) bien hors programme sur le fond mais tellement math et ouvrant une colle sur les matrices et la connexité
Allez pourquoi pas un produit de matrice de connexité en info.

Mais grep et expressions régulière posix là c est bien hors programme j'imagine malgré le recul m1 (  math ou info  ? )


J ai peur d être toujours un peu trop atypique en tant qu ex surveillant de collège assitant de éducation en charge d'une pseudo clase d enfant du voyage, animateur scientifique stagiaire en secondaire en bio licencié de sciences de l educ. Ex technicien réseau poste dans le labo concevant les ent. Ex porteur de projet retroseriousgame en immunologie. Technicien supérieur en gestion de ressources informatiques. Ex developeur en industrie ou en logistique ou en Web dans une boîte de com ex infographiste 2d print Web et 3d ex débogueur full stack assistant database administrator chez un éditeur est puis chef de projet et resonsable formation chez son racheteur norvégien actuellement professeur des écoles contractuel en rep+
Pourtant je serai j'en suis certain un prof de math acceptable au collège en lycée sauf terminale s ou alors en sio ou limité aux enseignement de spécialité son.
Peut-être même utile en tant qu' expert de la pédagogie différenciée, de projet, inversé, et sensible aux intelligences multiples. Même en math  !
Utile aussi en tant qu' informaticien à presque tout faire (plan operationnel)  !
Utile encore par ma sensibilité aux problématiques pedagos internationales

Je me suis un peu lâché
J espère ne pas vous avoir importuné
Je me lève à 4h histoire d être un peu réveillé pour la suite à 6h demain
Bone nuit à tous
Je crois quand même que je déconseille le sujet dans les conditions actuelles de programmation et la probabilité importante d'avoir un jury peu expert (1/2 chances vu mes visites)
Sinon restez plan plan
Acti illustrant
Scratch
Python
Excel
Intro sur typologie simpliste niveau puis paradigme puis usage

Enalo
06-05-2017 15:24:25

Bonjour,

Je pensai à la programmation d'un page web avec le langage HTML, CSS éventuellement java script. Je n'ai pas vraiment d'autres pistes.

Samy31
06-05-2017 14:24:54

Bonjour,

J'ai du mal à proposer des exemples pour cette leçon... En effet, on peut parler de manière théorique des différents paradigmes mais quels types d'exemples peux-t'on faire? Sachant que bien souvent, on ne connait que très peu de langages de programmation. C'est mon cas du moins...
Faut-il montrer un programme que l'on décline sous différents paradigmes?

Si quelqu'un a des pistes, je suis preneur.

Samy

capesman
19-11-2016 06:55:19

Bonjour,

  Cette discussion est ouverte pour parler de la leçon du capes de mathématiques : Exemples illustrant l'utilisation de différentes familles de langage de programmation.

Capesman.

Pied de page des forums