Bibm@th

Forum de mathématiques - Bibm@th.net

Bienvenue dans les forums du site BibM@th, des forums où on dit Bonjour (Bonsoir), Merci, S'il vous plaît...

Vous n'êtes pas identifié(e).

Répondre

Veuillez composer votre message et l'envoyer
Nom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Message (obligatoire)

Programme anti-spam : Afin de lutter contre le spam, nous vous demandons de bien vouloir répondre à la question suivante. Après inscription sur le site, vous n'aurez plus à répondre à ces questions.

Quel est le résultat de l'opération suivante (donner le résultat en chiffres)?
cinquante deux plus quatre-vingt onze
Système anti-bot

Faites glisser le curseur de gauche à droite pour activer le bouton de confirmation.

Attention : Vous devez activer Javascript dans votre navigateur pour utiliser le système anti-bot.

Retour

Résumé de la discussion (messages les plus récents en premier)

Artra
13-08-2019 13:37:49

Merci pour ta réponse.

Je vais me tourner vers des forums de statistiques également...
Oui mais le souci est bien là, je ne veux pas utiliser "mon" sentiment pour pondérer des modalités. J'aimerais quelque chose le plus "objectif" ou du moins qui reflète un indice non arbitraire mais basé sur des statistiques. Ce qui dans ce cas me semble infaisable...

J'aime bien ton PS, je le ressortirai à l'occasion ;)

freddy
13-08-2019 10:24:22

Salut,

ton sujet est très spécialisé, je pense qu'il faut que tu consultes des statisticiens un peu spécialisés en psychologie sociale, je ne suis pas certain qu'ils fréquentent ce site qui est plus orienté "mathématiques".

Je pense aussi qu'on n'applique pas des modèles à des situations, mais bien plutôt des situations suscitent l'usage (ou la création) de tel ou tel modèle pour répondre aux questions qu'on se pose.

Concernant ton premier souci, je suis bien d'accord avec toi mais rien ne t'empêche de construire toi-même un système de réponse tel que la distance entre deux réponses reflète mieux "ton" sentiment : par exemple, entre 0 (réponse à Q1) et 1 (réponse à Q5), rien ne t'empêche de pondérer par 0,2 la réponse à 2, par 0,5 la réponse à Q3 et par 0,85 la réponse à Q4. A partir de là, la moyenne redevient un bon indice.

Bon courage dans tes recherches !

PS : qu'est ce que la moyenne ? C'est un truc qui dit qu'entre la tête dans le four et les pieds dans le congélateur, le milieu du corps est à température ambiante :-)

Artra
13-08-2019 09:31:35

Bonjour à tous,

Je suis étudiant en Psychologie Sociale et je termine mon stage sur les incivilités en entreprise.
N'arrivant pas à trouver de conseil pour les questions que je me pose, je me tourne vers vous.
Pour résumer, je test la fréquence des incivilités (Freq) sur :
- l'excusabilité des incivilités (Excu).
- la satisfaction au travail (ST).
- l'engagement organisationnel (EO).

Toutes ces variables sont des échelles de Likert.

Premier souci :
communément (et je pense à tort mais cela reste un point de vu), on moyenne les réponses aux items/questions pour obtenir un score (par exemple d'excusabilité). Pour la fréquence des incivilités par exemple qui se compose d'une échelle comme suit :
1 - Jamais
2 - Rarement
3 - Quelques fois
4 - Souvent
5 - Tout le temps

si je réponds à la première question "1", à la deuxième "3" et la troisième "5". J'obtiendrais un score de "3". Car chaque modalité de réponse est associée arbitrairement à un chiffre (et c'est valable pour les autres échelles). Sauf que pour un souci de rigueur, on ne peut pas concevoir (du moins imposer) que l'écart entre "Jamais" et "Rarement" est égale à "1" et qu'entre "Rarement" et "Quelques fois" également à "1"... Peut-être que les écarts divergent d'une modalité à l'autre. Peut-être qu'entre "Tout le temps" et "Souvent" cela vaut en réalité "2" ? Bref, la moyenne dans ce genre de questionnaire n'est qu'une façon facile de vouloir rendre quantifiable quelques choses d'abstrait et subjectif.

Je désirais alors faire des clusters. Regrouper des individus par typologies de fréquences. Et ainsi obtenir non plus une moyenne mais un indice d’appartenance. Et de classer les participants par groupe. Malheureusement gros souci, ma distribution est clairement asymétrique. Les participants ont, dans une graaaaaande majorité, connu aucune incivilité. Je me retrouve ainsi avec une distribution type Loi Gamma qui ne permet pas de créer des clusters ou des regroupements intéressants. Je suis donc bloqué...

Première question donc, auriez-vous des idées de regroupement, statistiquement applicable sur RStudio ?
(J'ai évidemment pensé à faire des régressions linéaires logistiques ordinales, mais chaque échelle possède plusieurs questions/items, je dois donc résumer l'information de chacune d'elle en un indice. Ce qui empêche l'utilisation de ce type de régression).

Deuxième souci :
Dans le doute et ne pouvant attendre j'ai tenté d'avancer en prenant les moyennes de chaque échelle... et de passer à des régressions linéaires. Mes hypothèses étant que la Freq (Variable Indépendante) prédit l'Excu (Variable Dépendante), la ST (VD) et l'EO (VD). Problème : ayant une distribution type Gamma avec la Freq, je n'ai pas de distribution normale non plus sur les résidus... Et là du coup, je suis bloqué. J'ai lu des tonnes de forums en anglais sur ce sujet, disant que la régression linéaire était assez robuste pour palier ce souci de normalité, mais également bien d'autres qui la considéraient comme importante ! Donc je vous pose la question, que faire quand la VI est une distribution de type Gamma ? Toutes les informations que je trouve à ce sujet parlent de cas où la régression est appliquée sur une VD Gamma, jamais de VI...

Je vous remercie par avance et espère être assez clair...

Pied de page des forums