Bibm@th

Forum de mathématiques - Bibm@th.net

Bienvenue dans les forums du site BibM@th, des forums où on dit Bonjour (Bonsoir), Merci, S'il vous plaît...

Vous n'êtes pas identifié(e).

Répondre

Veuillez composer votre message et l'envoyer
Nom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Message (obligatoire)

Programme anti-spam : Afin de lutter contre le spam, nous vous demandons de bien vouloir répondre à la question suivante. Après inscription sur le site, vous n'aurez plus à répondre à ces questions.

Quel est le résultat de l'opération suivante (donner le résultat en chiffres)?
soixante seize moins trente quatre
Système anti-bot

Faites glisser le curseur de gauche à droite pour activer le bouton de confirmation.

Attention : Vous devez activer Javascript dans votre navigateur pour utiliser le système anti-bot.

Retour

Résumé de la discussion (messages les plus récents en premier)

BDLoglang
09-10-2018 08:16:49

Oui, c'est dommage qu'il n'y ait pas un seul grand forum de mathématiques :)

Wiwaxia a écrit :

Par contre l'expression n'est (à ma connaissance ) jamais employée au sujet d'une propriété mathématique (voir plus haut).

Certes, l'expression "en général" ne figure pas dans le jargon technique, mais il est omniprésent dans le discours mathématique au sens large : dans des ouvrages, des manuels, dans la pratique orale, etc.

Wiwaxia
08-10-2018 22:08:48

Je crois que BDLoglang a dû rencontrer, au sujet des fonctions, la notion de propriété presque partout vérifiée, ou d'assertion vraie presque partout.

Mais d'autres sont plus qualifiés que moi pour en parler.

PS: la notion de généralité n'a de sens que dans le monde réel, où en raison de sa complexité, toute affirmation peut être contredite par un cas particulier.
C'est ainsi qu'on la rencontre dans les sciences physiques (dans la plus large acception du terme), en biologie, en psychologie et dans l'étude des sociétés.

De même dans le domaine des mathématiques, une affirmation généralement vraie (ou perçue comme telle) concerne des faits relevant des conventions, des usages ou de l'histoire; par exemple:
"les complexes sont généralement représentés par une expression de la forme z = x + i.y"
"le carré de sin(x) est généralement noté sin2(x)"
"la fonction Int(x) disponible dans les logiciels de calcul est impaire"
(1)

Par contre l'expression n'est (à ma connaissance ) jamais employée au sujet d'une propriété mathématique (voir plus haut).
Toute affirmation "A est généralement vraie" est alors perçue comme incomplète, voire absurde, et appelle des réparties du genre:
- sous quelles conditions, exactement ?
- quand est-ce qu'elle ne l'est pas ?

(1) Liste bien sûr non limitative.
J'espère que les exemples donnés ne donneront pas lieu à trop de contestations.

Dattier
08-10-2018 19:49:28

Bonsoir,

La vérité en maths, n'a qu'un lointain rapport avoir avec la vérité en général, autant que la reine du jeux d'échecs à un rapport avec une reine.
En effet la vérité est un object formel (object d'un jeu), qui est le statut d'un énoncé se transmettant à un autre, respectant des régles d'inférences précises (les régles de la logique maths).

Maintenant pour l'affirmation $x^2 \geq x$ en particulier, Wiwaxia t'a répondu.

Bonne soirée.

Wiwaxia
08-10-2018 18:37:07

Bonjour,

On ne peut rien dire d'un tel énoncé faute d'une indication sur le domaine sur lequel on l'envisage.

La proposition  x ≤ x2 est
- fausse sur l'ouvert ]0 ; 1[ ;
- vraie en dehors du domaine précédent.

BDLoglang
08-10-2018 14:53:56

BONJOUR,


En mathématiques, on dit parfois qu'une affirmation est vraie ou fausse "en général". Néanmoins, il me semble que l'usage en la matière n'est pas très clair... Par exemple, considérons l'énoncé suivant, où [tex]x[/tex] est une variable réelle :

[tex]x \leq x^2[/tex]

Diriez-vous que cet énoncé est :

  • vrai en général ?

  • faux en général ?

Merci

Pied de page des forums