$$\newcommand{\mtn}{\mathbb{N}}\newcommand{\mtns}{\mathbb{N}^*}\newcommand{\mtz}{\mathbb{Z}}\newcommand{\mtr}{\mathbb{R}}\newcommand{\mtk}{\mathbb{K}}\newcommand{\mtq}{\mathbb{Q}}\newcommand{\mtc}{\mathbb{C}}\newcommand{\mch}{\mathcal{H}}\newcommand{\mcp}{\mathcal{P}}\newcommand{\mcb}{\mathcal{B}}\newcommand{\mcl}{\mathcal{L}} \newcommand{\mcm}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcc}{\mathcal{C}} \newcommand{\mcmn}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcmnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)} \newcommand{\mcmnk}{\mathcal{M}_n(\mtk)}\newcommand{\mcsn}{\mathcal{S}_n} \newcommand{\mcs}{\mathcal{S}}\newcommand{\mcd}{\mathcal{D}} \newcommand{\mcsns}{\mathcal{S}_n^{++}}\newcommand{\glnk}{GL_n(\mtk)} \newcommand{\mnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)}\DeclareMathOperator{\ch}{ch} \DeclareMathOperator{\sh}{sh}\DeclareMathOperator{\th}{th} \DeclareMathOperator{\vect}{vect}\DeclareMathOperator{\card}{card} \DeclareMathOperator{\comat}{comat}\DeclareMathOperator{\imv}{Im} \DeclareMathOperator{\rang}{rg}\DeclareMathOperator{\Fr}{Fr} \DeclareMathOperator{\diam}{diam}\DeclareMathOperator{\supp}{supp} \newcommand{\veps}{\varepsilon}\newcommand{\mcu}{\mathcal{U}} \newcommand{\mcun}{\mcu_n}\newcommand{\dis}{\displaystyle} \newcommand{\croouv}{[\![}\newcommand{\crofer}{]\!]} \newcommand{\rab}{\mathcal{R}(a,b)}\newcommand{\pss}[2]{\langle #1,#2\rangle} $$
Bibm@th

Fonction et suite logistique

On appelle fonction logistique la fonction définie sur $[0,1]$ par $f(x)=px(1-x)$, où $p$ est un paramètre réel. En général, on impose à $p$ d'être compris entre 0 et 4 afin que l'image de $f$ soit contenue dans le segment $[0,1]$.

Une suite logistique est une suite récurrente définie par $u_0\in [0,1]$, et $u_{n+1}=f(u_n)$, où $f$ est la fonction logistique. Cette suite intervient en dynamique des populations. un représente le rapport entre l'effectif de la population au temps n et l'effectif maximum théorique de la population. La modélisation par la fonction logistique tient compte de deux contraintes : le facteur $kx$ permet de prendre en compte l'accroissement naturel de cette population. Le facteur $(1-x)$ indique lui que si la population est trop nombreuse, les ressources naturelles lui manquent, et elle a tendance à diminuer.

Bien que la suite logistique semble très simple, elle peut suivant les valeurs de $p$ avoir un comportement très étrange, et même mener au chaos! Pour en savoir plus, consulter le lien ci-dessous à propos du diagramme de bifurcation de Feigenbaum.

Cette loi pour décrire l'évolution d'une population peut paraitre simpliste. Elle a été proposée par un mathématicien belge, Paul-François Verhulst, au XIXè siècle, et elle rend assez bien compte de certains phénomènes. Il ne faut pas oublier que plus une équation est difficile, plus son étude sera complexe!
Consulter aussi...