$$\newcommand{\mtn}{\mathbb{N}}\newcommand{\mtns}{\mathbb{N}^*}\newcommand{\mtz}{\mathbb{Z}}\newcommand{\mtr}{\mathbb{R}}\newcommand{\mtk}{\mathbb{K}}\newcommand{\mtq}{\mathbb{Q}}\newcommand{\mtc}{\mathbb{C}}\newcommand{\mch}{\mathcal{H}}\newcommand{\mcp}{\mathcal{P}}\newcommand{\mcb}{\mathcal{B}}\newcommand{\mcl}{\mathcal{L}} \newcommand{\mcm}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcc}{\mathcal{C}} \newcommand{\mcmn}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcmnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)} \newcommand{\mcmnk}{\mathcal{M}_n(\mtk)}\newcommand{\mcsn}{\mathcal{S}_n} \newcommand{\mcs}{\mathcal{S}}\newcommand{\mcd}{\mathcal{D}} \newcommand{\mcsns}{\mathcal{S}_n^{++}}\newcommand{\glnk}{GL_n(\mtk)} \newcommand{\mnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)}\DeclareMathOperator{\ch}{ch} \DeclareMathOperator{\sh}{sh}\DeclareMathOperator{\th}{th} \DeclareMathOperator{\vect}{vect}\DeclareMathOperator{\card}{card} \DeclareMathOperator{\comat}{comat}\DeclareMathOperator{\imv}{Im} \DeclareMathOperator{\rang}{rg}\DeclareMathOperator{\Fr}{Fr} \DeclareMathOperator{\diam}{diam}\DeclareMathOperator{\supp}{supp} \newcommand{\veps}{\varepsilon}\newcommand{\mcu}{\mathcal{U}} \newcommand{\mcun}{\mcu_n}\newcommand{\dis}{\displaystyle} \newcommand{\croouv}{[\![}\newcommand{\crofer}{]\!]} \newcommand{\rab}{\mathcal{R}(a,b)}\newcommand{\pss}[2]{\langle #1,#2\rangle} $$
Bibm@th

Histogramme

  Un histogramme est un moyen de représenter une série statistique dont le caractère est quantitatif continu. Si la série statistique est donnée par les classes ([ai,ai+1[), il est constitué par des rectangles dont la base est le segment [ai,ai+1[ (sur l'axe des réels) et l'aire est proportionnelle à l'effectif de la classe.

  Il faut bien noter que c'est l'aire qui doit être proportionnelle à l'effectif de la classe et non la hauteur elle-même. Si toutes les classes ont la même étendue, cela n'a pas d'importance. Sinon, il faut procéder de la façon suivante : on note ni l'effectif de la classe [ai,ai+1[. On choisit un rapport de proportionnalité k. La hauteur du rectangle de base [ai,ai+1[ sera k×ni/(ai+1-ai).

Ex : On a demandé la taille des élèves dans une classe de 33 élèves. On obtient les résultats suivants :

Taille (en cm) : 150-160 160-170 170-175 175-180 180-190 190-200
Effectif : 3 12 9 6 2 1

L'histogramme correspondant est donc :

  Comme pour l'étude des séries statistiques discrètes, on peut également tracer un polygone des effectifs pour une série continue. Il suffit pour cela de joindre les points Bi(ci,ni) où ci=(ai+ai+1)/2.