$$\newcommand{\mtn}{\mathbb{N}}\newcommand{\mtns}{\mathbb{N}^*}\newcommand{\mtz}{\mathbb{Z}}\newcommand{\mtr}{\mathbb{R}}\newcommand{\mtk}{\mathbb{K}}\newcommand{\mtq}{\mathbb{Q}}\newcommand{\mtc}{\mathbb{C}}\newcommand{\mch}{\mathcal{H}}\newcommand{\mcp}{\mathcal{P}}\newcommand{\mcb}{\mathcal{B}}\newcommand{\mcl}{\mathcal{L}} \newcommand{\mcm}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcc}{\mathcal{C}} \newcommand{\mcmn}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcmnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)} \newcommand{\mcmnk}{\mathcal{M}_n(\mtk)}\newcommand{\mcsn}{\mathcal{S}_n} \newcommand{\mcs}{\mathcal{S}}\newcommand{\mcd}{\mathcal{D}} \newcommand{\mcsns}{\mathcal{S}_n^{++}}\newcommand{\glnk}{GL_n(\mtk)} \newcommand{\mnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)}\DeclareMathOperator{\ch}{ch} \DeclareMathOperator{\sh}{sh}\DeclareMathOperator{\th}{th} \DeclareMathOperator{\vect}{vect}\DeclareMathOperator{\card}{card} \DeclareMathOperator{\comat}{comat}\DeclareMathOperator{\imv}{Im} \DeclareMathOperator{\rang}{rg}\DeclareMathOperator{\Fr}{Fr} \DeclareMathOperator{\diam}{diam}\DeclareMathOperator{\supp}{supp} \newcommand{\veps}{\varepsilon}\newcommand{\mcu}{\mathcal{U}} \newcommand{\mcun}{\mcu_n}\newcommand{\dis}{\displaystyle} \newcommand{\croouv}{[\![}\newcommand{\crofer}{]\!]} \newcommand{\rab}{\mathcal{R}(a,b)}\newcommand{\pss}[2]{\langle #1,#2\rangle} $$
Bibm@th

Emil Leon Post (11 février 1897 [Augustow]- 21 avril 1954 [New-York])

Emil Leon Post est un mathématicien américain d'origine russe spécialiste de logique et considéré comme un précurseur de l'informatique fondamentale. Il est né à Augustów en 1897, ville alors située dans l'empire Russe (désormais en Pologne). Il émigre vers les États-Unis en 1904 avec sa mère et ses soeurs rejoindre son père qui dirige avec succès une manufucture de vêtements à New-York. Son enfance est marquée par un drame : à 12 ans, à la suite d'un accident, il est amputé du bras gauche. Cela le dissuade d'entreprendre des études pour devenir astronome, sa passion d'enfance. Il se dirige plutôt vers les mathématiques pour lesquelles il manifeste très vite de grandes aptitudes. À 20 ans, il rédige un premier article sur les dérivées d'ordre non entier, publié seulement en 1930.

Post effectue sa thèse à Colombia University de 1917 à 1920. C'est une période où, à la suite de la publication des Principia Mathematica de Russell et Whitehead, les mathématiciens se posent beaucoup de questions sur les fondements des mathématiques. Dans sa thèse, il démontre que le calcul propositionnel introduit par Russell et Whitehead est à la fois consistant et complet. C'est le début de la théorie moderne des preuves. Post passe l'année 1920-1921 à Princeton; il s'intéresse alors alors à l'incomplétude des théories mathématiques, préfigurant l'oeuvre de Gödel et Church dix ans plus tard. Malheureusement, en 1921, il souffre de sa première crise de dépression, mal récurrent qui l'affectera plusieurs fois à une époque où il n'existe pas encore de traitement médicamenteux. Il récupère suffisamment de cette première crise pour pouvoir enseigner à l'université de Cornell en 1924, mais une deuxième crise le frappe et l'éloigne pour une dizaine d'années de l'université. Entretemps, il est professeur dans des lycées de New-York, avec un court intermède au City College de New-York en 1932, avant d'occuper un poste à ce même City College à partir de 1935 et jusqu'à la fin de sa vie. En 1929, il épouse Gertrude Singer avec qui il aura une fille.

Malgré sa charge d'enseignement (jusqu'à seize heures par semaine), et les restrictions qu'il s'impose par rapport à la maladie (il ne s'autorise à faire de la recherche que 3h par jour), les années de Post au City College sont particulièrement productives. En 1936, il développe, indépendamment d'Alan Turing, un modèle mathématique de ce qui est calculable, les machines de Post. Il démontre notamment que tous les processus de calcul peuvent être réduits à un ensemble d'instructions qui ne manipulent que les deux symboles "0" et "1". En 1947, il apporte une réponse partielle au difficile problèmes des mots posés par Thue en 1914, en développant les systèmes de Post susceptibles de calculer toute fonction récursive.

Post décède en 1954 d'une attaque cardiaque, qui est probablement la conséquence d'un électro-choc reçu quelques jours plus tôt à la suite d'une dernière crise de dépression.

Les entrées du Dicomaths correspondant à Post

Les mathématiciens contemporains de Post (né en 1897)