$$\newcommand{\mtn}{\mathbb{N}}\newcommand{\mtns}{\mathbb{N}^*}\newcommand{\mtz}{\mathbb{Z}}\newcommand{\mtr}{\mathbb{R}}\newcommand{\mtk}{\mathbb{K}}\newcommand{\mtq}{\mathbb{Q}}\newcommand{\mtc}{\mathbb{C}}\newcommand{\mch}{\mathcal{H}}\newcommand{\mcp}{\mathcal{P}}\newcommand{\mcb}{\mathcal{B}}\newcommand{\mcl}{\mathcal{L}} \newcommand{\mcm}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcc}{\mathcal{C}} \newcommand{\mcmn}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcmnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)} \newcommand{\mcmnk}{\mathcal{M}_n(\mtk)}\newcommand{\mcsn}{\mathcal{S}_n} \newcommand{\mcs}{\mathcal{S}}\newcommand{\mcd}{\mathcal{D}} \newcommand{\mcsns}{\mathcal{S}_n^{++}}\newcommand{\glnk}{GL_n(\mtk)} \newcommand{\mnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)}\DeclareMathOperator{\ch}{ch} \DeclareMathOperator{\sh}{sh}\DeclareMathOperator{\th}{th} \DeclareMathOperator{\vect}{vect}\DeclareMathOperator{\card}{card} \DeclareMathOperator{\comat}{comat}\DeclareMathOperator{\imv}{Im} \DeclareMathOperator{\rang}{rg}\DeclareMathOperator{\Fr}{Fr} \DeclareMathOperator{\diam}{diam}\DeclareMathOperator{\supp}{supp} \newcommand{\veps}{\varepsilon}\newcommand{\mcu}{\mathcal{U}} \newcommand{\mcun}{\mcu_n}\newcommand{\dis}{\displaystyle} \newcommand{\croouv}{[\![}\newcommand{\crofer}{]\!]} \newcommand{\rab}{\mathcal{R}(a,b)}\newcommand{\pss}[2]{\langle #1,#2\rangle} $$
Bibm@th

Hermann Minkowski (22 juin 1864 [Alexotas] - 12 janvier 1909 [Göttingen])

Hermann Minkowski est un mathématicien allemand né en 1864 à Alexotas, dans l'empire russe, où son père faisait du commerce. Il retourne en Allemagne en 1872, à Königsberg, où la famille s'installe. Ses études sont très brillantes (il en est de même pour son frère Oskar, célèbre médecin). A 18 ans à peine, il partage avec Henry Smith le Grand Prix de mathématiques de l'Académie des Sciences pour un mémoire sur le nombre de représentations d'un entier en somme de cinq carrés. Ce résultat avait été annoncé par Eisenstein en 1847, mais il était mort avant d'avoir pu en publier une preuve.

Pour ce mémoire, Minkowski doit développer une théorie des formes quadratiques à coefficients entiers et sa thèse, passée en 1885, est la continuité de ce travail. Il enseigne alors successivement à Bonn (1887-1893), à Königsberg (1894-1896), à Zürich (1896-1902) et enfin à Göttingen à partir de 1902 où Hilbert, avec qui il était très ami, a fait créer une chair à son attention.

Outre ses travaux sur les formes quadratiques, Minkowski fut le pionner de la Géométrie des nombres, une branche nouvelle de l'arithmétique où on déduit des résultats de nature arithmétique par des considérations géométriques. Vers la fin de sa vie, il s'est aussi beaucoup intéressé aux aspects mathématiques de la physique. Il comprend notamment que les travaux de Lorentz et d'Einstein peuvent être mieux compris dans un espace non-euclidien à 4 dimensions, où le temps ne peut plus être dissocié de l'espace. Enfin, il semble que ce soit lui qui ait suggéré à Hilbert de poser une liste de problèmes à résoudre dans sa célèbre conférence au congrès international des mathématiciens en 1900.

Minkowski décède en 1909 d'une crise d'appendicite. Il était âgé d'à peine 44 ans.

Les entrées du Dicomaths correspondant à Minkowski

Les mathématiciens contemporains de Minkowski (né en 1864)