$$\newcommand{\mtn}{\mathbb{N}}\newcommand{\mtns}{\mathbb{N}^*}\newcommand{\mtz}{\mathbb{Z}}\newcommand{\mtr}{\mathbb{R}}\newcommand{\mtk}{\mathbb{K}}\newcommand{\mtq}{\mathbb{Q}}\newcommand{\mtc}{\mathbb{C}}\newcommand{\mch}{\mathcal{H}}\newcommand{\mcp}{\mathcal{P}}\newcommand{\mcb}{\mathcal{B}}\newcommand{\mcl}{\mathcal{L}} \newcommand{\mcm}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcc}{\mathcal{C}} \newcommand{\mcmn}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcmnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)} \newcommand{\mcmnk}{\mathcal{M}_n(\mtk)}\newcommand{\mcsn}{\mathcal{S}_n} \newcommand{\mcs}{\mathcal{S}}\newcommand{\mcd}{\mathcal{D}} \newcommand{\mcsns}{\mathcal{S}_n^{++}}\newcommand{\glnk}{GL_n(\mtk)} \newcommand{\mnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)}\DeclareMathOperator{\ch}{ch} \DeclareMathOperator{\sh}{sh}\DeclareMathOperator{\th}{th} \DeclareMathOperator{\vect}{vect}\DeclareMathOperator{\card}{card} \DeclareMathOperator{\comat}{comat}\DeclareMathOperator{\imv}{Im} \DeclareMathOperator{\rang}{rg}\DeclareMathOperator{\Fr}{Fr} \DeclareMathOperator{\diam}{diam}\DeclareMathOperator{\supp}{supp} \newcommand{\veps}{\varepsilon}\newcommand{\mcu}{\mathcal{U}} \newcommand{\mcun}{\mcu_n}\newcommand{\dis}{\displaystyle} \newcommand{\croouv}{[\![}\newcommand{\crofer}{]\!]} \newcommand{\rab}{\mathcal{R}(a,b)}\newcommand{\pss}[2]{\langle #1,#2\rangle} $$
Bibm@th

Benoit Mandelbrot (20 novembre 1924 [Varsovie] - 14 octobre 2010 [Massachussets])

Benoit Mandelbrot était un mathématicien et informaticien, inventeur de la théorie des fractales. Il est né à Varsovie le 20 novembre 1924 dans une famille juive instruite (sa mère était médecin) qui émigra à Paris en 1936 pour fuire la menace hitlérienne. Benoit Mandelbrot y retrouva alors son oncle Szolem Mandelbrojt, lui-même éminent mathématicien : membre fondateur du groupe Bourbaki, professeur au Collège de France. Si Mandelbrojt oncle contribua à la formation de son jeune neveu, leurs relations furent parfois difficiles car ils avaient des conceptions très différentes des mathématiques.

Après l'invasion allemande, la famille de Mandelbrot se réfugia à Brive-la-Gaillarde. Benoit Mandelbrot poursuivit alors ses études au lycée du Parc à Lyon, avant de rentrer en 1944 à l'École Polytechnique qu'il préféra à l'École Normale Supérieure. Il y suivit notamment les cours de Paul Lévy et de Gaston Julia, deux mathématiciens qui eurent une grande influence sur les mathématiques qu'il développa ensuite. Après sa scolarité à l'École Polytechnique, Benoit Mandelbrot effectua un mastère d'aéronautique en Californie (en 1949), puis revint en France pour effectuer une thèse soutenue en 1952 et dont le sujet était : "Contribution à la théorie mathématique des communications". Elle porte, suivant les idées novatrices de C. Shannon, sur la théorie de l'information, et lui valut une reconnaissance immédiate.

Après un post-doctorat à Princeton sous la direction de Von Neumann, puis un bref retout en France et en Suisse au cours duquel il se maria, Benoit Mandelbrot s'installa définitivement aux États-Unis en 1958 pour travailler au centre de recherche d'IBM. Il y trouva à la fois une grande liberté et l'accès aux moyens de calcul et de visualisation les plus performants de l'époque. Il s'intéressa alors d'une part à la transmission optimale des communications dans des milieux bruités, et d'autre part aux objets mathématiques "étranges", présentant des similarités à des échelles différentes. C'est ainsi qu'apparut la théorie des objets fractals, présentée pour la première fois dans son livre Les objets fractals - Forme, hasard et dimension, paru en 1975.

Le succès de cette théorie fut alors immédiat, à la fois dans la communauté mathématique, pour les nouveaux objets mathématiques et les nouveaux outils qu'elle apportait, auprès des autres scientifiques, car les objets fractals modélisent de nombreux objets réels, et aussi auprès du grand public, aussi bien pour la diversité des exemples concrets (on peut penser au chou romanesco ou aux côtes de Bretagne) que pour la beauté de certains de ces objets.

Lorsqu'il prit sa retraite d'IBM, en 1987, Mandelbrot devint professeur à l'Université de Yale. Il reçut de nombreux honneurs, comme la médaille Franklin ou le prix Wolf. Il est décédé le 14 octobre 2010.

Les entrées du Dicomaths correspondant à Mandelbrot

Les mathématiciens contemporains de Mandelbrot (né en 1924)