$$\newcommand{\mtn}{\mathbb{N}}\newcommand{\mtns}{\mathbb{N}^*}\newcommand{\mtz}{\mathbb{Z}}\newcommand{\mtr}{\mathbb{R}}\newcommand{\mtk}{\mathbb{K}}\newcommand{\mtq}{\mathbb{Q}}\newcommand{\mtc}{\mathbb{C}}\newcommand{\mch}{\mathcal{H}}\newcommand{\mcp}{\mathcal{P}}\newcommand{\mcb}{\mathcal{B}}\newcommand{\mcl}{\mathcal{L}} \newcommand{\mcm}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcc}{\mathcal{C}} \newcommand{\mcmn}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcmnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)} \newcommand{\mcmnk}{\mathcal{M}_n(\mtk)}\newcommand{\mcsn}{\mathcal{S}_n} \newcommand{\mcs}{\mathcal{S}}\newcommand{\mcd}{\mathcal{D}} \newcommand{\mcsns}{\mathcal{S}_n^{++}}\newcommand{\glnk}{GL_n(\mtk)} \newcommand{\mnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)}\DeclareMathOperator{\ch}{ch} \DeclareMathOperator{\sh}{sh}\DeclareMathOperator{\th}{th} \DeclareMathOperator{\vect}{vect}\DeclareMathOperator{\card}{card} \DeclareMathOperator{\comat}{comat}\DeclareMathOperator{\imv}{Im} \DeclareMathOperator{\rang}{rg}\DeclareMathOperator{\Fr}{Fr} \DeclareMathOperator{\diam}{diam}\DeclareMathOperator{\supp}{supp} \newcommand{\veps}{\varepsilon}\newcommand{\mcu}{\mathcal{U}} \newcommand{\mcun}{\mcu_n}\newcommand{\dis}{\displaystyle} \newcommand{\croouv}{[\![}\newcommand{\crofer}{]\!]} \newcommand{\rab}{\mathcal{R}(a,b)}\newcommand{\pss}[2]{\langle #1,#2\rangle} $$
Bibm@th

Solomon Lefschetz (3 septembre 1884 [Moscou] - 5 octobre 1972 [Princeton])

Solomon Lefschetz est un mathématicien américain d'origine russe. Il est né le 3 septembre 1884 à Moscou. Son père, qui est un citoyen turc, travaille dans "l'import/export". Peu de temps après la naissance de Solomon, la famille s'installe à Paris où le futur mathématicien grandira. Il est notamment étudiant à l'École Centrale de Paris de 1902 à 1905, avant d'émigrer aux États-Unis.

Là, il travaille comme ingénieur, mais il est gravement blessé dans un accident de transformateur à l'automne 1907 et il doit être amputé des deux mains. Cet accident et la monotonie qu'il ressent dans l'exercice du métier d'ingénieur le conduisent à reprendre des études de mathématiques. Il soutient sa thèse, qui porte sur la géométrie algébrique, en 1911 à l'Université de Clark dans la Massachusetts. En 1912, il devient citoyen américain et en 1913, il épouse Alice Berg Hayes, qui l'encouragera et l'aidera à surmonter son handicap.

Après sa thèse, Lefschetz occupe des postes universitaires de plus en plus importants, d'abord à l'Université du Nébraska (1911-1913), puis à l'Université du Kansas (1913-1924) puis à l'Université de Princeton (1924-1953). Jusqu'à la Seconde Guerre Mondiale, il s'intéresse principalement à la topologie (mot dont il popularise d'ailleurs l'usage à la place de l'ancien Analysis Situ). Il est l'auteur d'un très important théorème du point fixe qui généralise celui de Brouwer. On lui doit aussi des travaux fondamentaux en topologie algébrique, introduisant et étudiant des notions qui sont encore maintenant à la base de cette discipline.

En 1943, Lefschetz devient consultant pour l'US Navy où son attention est attirée sur les systèmes de guidage et la stabilité des navires. Lefschetz se passionne alors pour les équations différentielles non linéaires, plus particulièrement pour les problèmes de contrôle et de stabilitié structurelle des solutions. Ces questions occuperont la majeure partie d'une seconde vie scientifique. Après avoir pris une première fois sa retraite en 1952, le lancement du satellite soviétique Spoutnik l'incite en 1958 à rejoindre le Research Institue for Advanced Studies de Baltimore. Il y travaille sur les équations aux dérivées partielles jusqu'en 1970, deux ans avant sa mort.

Outre les activités décrites précédemment, Lefschetz est aussi l'éditeur du journal Annals of Mathematics de 1928 à 1958. Il a ainsi beaucoup contribué à en faire un journal de référence. Signalons aussi que Lefschetz adorait voyager. Aux voyages en Europe des années 1920 et 1930, interrompus par la guerre, ont succédé un attachement à la ville de Mexico, qu'il a visité chaque hiver de 1944 à 1966.

Source principale : Solomon Lefschetz, a Biographical Memoir by Phillip Griffiths, Donald Spencer and George Whitehead, National Academy of Sciences.

Les mathématiciens contemporains de Lefschetz (né en 1884)