$$\newcommand{\mtn}{\mathbb{N}}\newcommand{\mtns}{\mathbb{N}^*}\newcommand{\mtz}{\mathbb{Z}}\newcommand{\mtr}{\mathbb{R}}\newcommand{\mtk}{\mathbb{K}}\newcommand{\mtq}{\mathbb{Q}}\newcommand{\mtc}{\mathbb{C}}\newcommand{\mch}{\mathcal{H}}\newcommand{\mcp}{\mathcal{P}}\newcommand{\mcb}{\mathcal{B}}\newcommand{\mcl}{\mathcal{L}} \newcommand{\mcm}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcc}{\mathcal{C}} \newcommand{\mcmn}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcmnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)} \newcommand{\mcmnk}{\mathcal{M}_n(\mtk)}\newcommand{\mcsn}{\mathcal{S}_n} \newcommand{\mcs}{\mathcal{S}}\newcommand{\mcd}{\mathcal{D}} \newcommand{\mcsns}{\mathcal{S}_n^{++}}\newcommand{\glnk}{GL_n(\mtk)} \newcommand{\mnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)}\DeclareMathOperator{\ch}{ch} \DeclareMathOperator{\sh}{sh}\DeclareMathOperator{\th}{th} \DeclareMathOperator{\vect}{vect}\DeclareMathOperator{\card}{card} \DeclareMathOperator{\comat}{comat}\DeclareMathOperator{\imv}{Im} \DeclareMathOperator{\rang}{rg}\DeclareMathOperator{\Fr}{Fr} \DeclareMathOperator{\diam}{diam}\DeclareMathOperator{\supp}{supp} \newcommand{\veps}{\varepsilon}\newcommand{\mcu}{\mathcal{U}} \newcommand{\mcun}{\mcu_n}\newcommand{\dis}{\displaystyle} \newcommand{\croouv}{[\![}\newcommand{\crofer}{]\!]} \newcommand{\rab}{\mathcal{R}(a,b)}\newcommand{\pss}[2]{\langle #1,#2\rangle} $$
Bibm@th

Thomas Hakon Grönwall (16 janvier 1877 [Dylta bruk, Suède] - 9 mai 1932 [New-York])

Thomas Hakon Grönwall est un mathématicien né à Dylta bruk, dans le centre de la Suède. Il entre à l'Université à 16 ans, d'abord à Uppsala, puis à Stockholm. Il y bénéficie de l'atmosphère enrichissante du centre de recherche fondé par Mittag-Leffler où il croise notamment Bendixson, Fredholm, von Koch ou Phragmén. De 1895 à 1898, il écrit pas moins de 10 articles et il soutient sa thèse en 1898. En 1899, à la suite d'une fête un peu trop arrosée où son groupe d'amis fait quelques dégâts, il est banni de l'Université pour six mois. Cela conduit Grönwall à quitter la Suède pour l'Allemagne où il entreprend des études d'ingénierie à Berlin.

On perd ensuite sa trace précise; il semble émigrer aux États-Unis en 1904 et il travaille dans diverses entreprises, dont des compagnies ferroviaires. En 1911, il est à Chicago et reprend contact avec les mathématiques. Il rédige en un temps très court des articles acceptés dans les meilleures revues. Cela lui donne confiance en ses capacités. Il est professeur à Princeton durant les années 1914 et 1915. Surtout, il y devient un des principaux éditeurs du célèbre journal Annals of Mathematics. Plus tard, il travaille comme expert pour l'armée américaine (1918-1922), dans une compagnie de téléphone. En 1927, il rejoint le département de physique de Columbia University pour un poste qui n'a pas d'obligations d'enseignement et lui laisse toute latitude pour se consacrer à ses recherches qui portent alors sur la chimie physique et la physique atomique.

Bien qu'ayant consacré une grande partie de sa vie à d'autres activités que la recherche en mathématiques, le spectre étudié par Grönwall est particulièrement large : analyse classique (notamment les séries de Fourier), équations différentielles et intégrales, théorie des fonctions holomorphes, arithmétique... Pour chaque thème, ses contributions sont remarquables.

Les entrées du Dicomaths correspondant à Grönwall

Les mathématiciens contemporains de Grönwall (né en 1877)