$$\newcommand{\mtn}{\mathbb{N}}\newcommand{\mtns}{\mathbb{N}^*}\newcommand{\mtz}{\mathbb{Z}}\newcommand{\mtr}{\mathbb{R}}\newcommand{\mtk}{\mathbb{K}}\newcommand{\mtq}{\mathbb{Q}}\newcommand{\mtc}{\mathbb{C}}\newcommand{\mch}{\mathcal{H}}\newcommand{\mcp}{\mathcal{P}}\newcommand{\mcb}{\mathcal{B}}\newcommand{\mcl}{\mathcal{L}} \newcommand{\mcm}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcc}{\mathcal{C}} \newcommand{\mcmn}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcmnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)} \newcommand{\mcmnk}{\mathcal{M}_n(\mtk)}\newcommand{\mcsn}{\mathcal{S}_n} \newcommand{\mcs}{\mathcal{S}}\newcommand{\mcd}{\mathcal{D}} \newcommand{\mcsns}{\mathcal{S}_n^{++}}\newcommand{\glnk}{GL_n(\mtk)} \newcommand{\mnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)}\DeclareMathOperator{\ch}{ch} \DeclareMathOperator{\sh}{sh}\DeclareMathOperator{\th}{th} \DeclareMathOperator{\vect}{vect}\DeclareMathOperator{\card}{card} \DeclareMathOperator{\comat}{comat}\DeclareMathOperator{\imv}{Im} \DeclareMathOperator{\rang}{rg}\DeclareMathOperator{\Fr}{Fr} \DeclareMathOperator{\diam}{diam}\DeclareMathOperator{\supp}{supp} \newcommand{\veps}{\varepsilon}\newcommand{\mcu}{\mathcal{U}} \newcommand{\mcun}{\mcu_n}\newcommand{\dis}{\displaystyle} \newcommand{\croouv}{[\![}\newcommand{\crofer}{]\!]} \newcommand{\rab}{\mathcal{R}(a,b)}\newcommand{\pss}[2]{\langle #1,#2\rangle} $$
Bibm@th

Jørgen Pedersen Gram (27 juin 1850 [Nustrup] - 29 avril 1916 [Copenhague])

Jørgen Pedersen Gram est un mathématicien danois aux contributions nombreuses en mathématiques pures et appliquées, bien que les mathématiques ne furent jamais son métier. Il est né le 27 juin 1850 dans une famille de fermiers. Il entre à l'université de Copenhague en 1968, obtient son master en 1873 et sa thèse en 1879. Ses premiers travaux portent alors sur la théorie des invariants et celle des équations intégrales.

Gram réalise toute sa carrière professionnelle dans le monde de l'assurance. Il entre dans la compagnie d'assurance Hafnia en 1875 comme assistant, gravit progressivement tous les échelons jusqu'à en devenir directeur en 1895. Parallèlement, il fonde et dirige à partir de 1884 sa propre compagnie d'assurance, la compagnie Skjold. À sa retraite, en 1910, il devient Président du conseil danois de l'assurance.

Son métier l'incite à se pencher sur toutes sortes de problèmes mathématiques, par exemple en probabilités, en analyse numérique ou en théorie des nombres où il travaille sur la fonction Zeta. Il s'est également investi dans la recherche en sylviculture, développant des modèles mathématiques d'exploitation forestière.

Bien que n'étant pas universitaire, Gram est très bien intégré dans la vie scientifique de son pays. Il reçoit la médaille d'or de l'Académie des Sciences danoise en 1884 et il devient membre de cette Académie en 1888. Il est le rédacteur du journal danois de mathématiques Tidsskrift for Mathematik de 1883 à 1889. De nos jours, le nom de Gram est resté attaché au procédé d'orthonormalisation de Gram-Schmidt, qui permet de transformer des familles libres en familles orthonormées, et aux déterminants et matrices de Gram, qui permettent de calculer des distances dans un espace euclidien.

Sur un plan personnel, Gram s'est marié deux fois : en 1879 puis, un an après le décès de sa première épouse, en 1896. Les circonstances de sa mort sont plutôt cocasses : il est renversé par un cycliste alors qu'il se rendait à pied à une réunion de l'Académie des Sciences.

Les entrées du Dicomaths correspondant à Gram

Les mathématiciens contemporains de Gram (né en 1850)