$$\newcommand{\mtn}{\mathbb{N}}\newcommand{\mtns}{\mathbb{N}^*}\newcommand{\mtz}{\mathbb{Z}}\newcommand{\mtr}{\mathbb{R}}\newcommand{\mtk}{\mathbb{K}}\newcommand{\mtq}{\mathbb{Q}}\newcommand{\mtc}{\mathbb{C}}\newcommand{\mch}{\mathcal{H}}\newcommand{\mcp}{\mathcal{P}}\newcommand{\mcb}{\mathcal{B}}\newcommand{\mcl}{\mathcal{L}} \newcommand{\mcm}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcc}{\mathcal{C}} \newcommand{\mcmn}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcmnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)} \newcommand{\mcmnk}{\mathcal{M}_n(\mtk)}\newcommand{\mcsn}{\mathcal{S}_n} \newcommand{\mcs}{\mathcal{S}}\newcommand{\mcd}{\mathcal{D}} \newcommand{\mcsns}{\mathcal{S}_n^{++}}\newcommand{\glnk}{GL_n(\mtk)} \newcommand{\mnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)}\DeclareMathOperator{\ch}{ch} \DeclareMathOperator{\sh}{sh}\DeclareMathOperator{\th}{th} \DeclareMathOperator{\vect}{vect}\DeclareMathOperator{\card}{card} \DeclareMathOperator{\comat}{comat}\DeclareMathOperator{\imv}{Im} \DeclareMathOperator{\rang}{rg}\DeclareMathOperator{\Fr}{Fr} \DeclareMathOperator{\diam}{diam}\DeclareMathOperator{\supp}{supp} \newcommand{\veps}{\varepsilon}\newcommand{\mcu}{\mathcal{U}} \newcommand{\mcun}{\mcu_n}\newcommand{\dis}{\displaystyle} \newcommand{\croouv}{[\![}\newcommand{\crofer}{]\!]} \newcommand{\rab}{\mathcal{R}(a,b)}\newcommand{\pss}[2]{\langle #1,#2\rangle} $$
Bibm@th

Lipót Fejér (9 février 1880 [Pecs] - 15 octobre 1959 [Budapest])

Lipót Fejér est un mathématicien hongrois né le 9 février 1880 à Pecs. A sa naissance, son nom est Leopold Weiss, mais il décide de lui donner une consonance plus hongroise vers 1900. Comme Weiss en allemand, Fejér signifie blanc en hongrois.

Après avoir gagné un prix à un concours mathématique hongrois en 1897, Fejér étudie aux universités de Budapest et de Berlin. Dans cette dernière, il suit les cours d'Hermann Schwarz qui lui communique son goût pour les séries de Fourier. Il soutient sa thèse en 1902 : elle porte notamment sur son célèbre théorème de convergence des séries de Fourier en moyenne de Cesàro. Ensuite, il enseigne en Hongrie, d'abord à Budapest de 1902 à 1905, puis à Kolosvar (maintenant Cluj, en Roumanie) avant d'obtenir la chaire de mathématiques de l'université de Budapest en 1911, poste qu'il occupe jusqu'à sa mort. A Budapest, Fejér initie une brillante école hongroise d'analyse. Ses étudiants ont notamment pour nom Erdös, von Neumann, Turan, Riesz. Ses travaux de recherche, qui concernent principalement l'analyse harmonique, l'interpolation, et les fonctions holomorphes, sont reconnus et toujours très clairement exposés.

Les entrées du Dicomaths correspondant à Fejér

Les mathématiciens contemporains de Fejér (né en 1880)