$$\newcommand{\mtn}{\mathbb{N}}\newcommand{\mtns}{\mathbb{N}^*}\newcommand{\mtz}{\mathbb{Z}}\newcommand{\mtr}{\mathbb{R}}\newcommand{\mtk}{\mathbb{K}}\newcommand{\mtq}{\mathbb{Q}}\newcommand{\mtc}{\mathbb{C}}\newcommand{\mch}{\mathcal{H}}\newcommand{\mcp}{\mathcal{P}}\newcommand{\mcb}{\mathcal{B}}\newcommand{\mcl}{\mathcal{L}} \newcommand{\mcm}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcc}{\mathcal{C}} \newcommand{\mcmn}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcmnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)} \newcommand{\mcmnk}{\mathcal{M}_n(\mtk)}\newcommand{\mcsn}{\mathcal{S}_n} \newcommand{\mcs}{\mathcal{S}}\newcommand{\mcd}{\mathcal{D}} \newcommand{\mcsns}{\mathcal{S}_n^{++}}\newcommand{\glnk}{GL_n(\mtk)} \newcommand{\mnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)}\DeclareMathOperator{\ch}{ch} \DeclareMathOperator{\sh}{sh}\DeclareMathOperator{\th}{th} \DeclareMathOperator{\vect}{vect}\DeclareMathOperator{\card}{card} \DeclareMathOperator{\comat}{comat}\DeclareMathOperator{\imv}{Im} \DeclareMathOperator{\rang}{rg}\DeclareMathOperator{\Fr}{Fr} \DeclareMathOperator{\diam}{diam}\DeclareMathOperator{\supp}{supp} \newcommand{\veps}{\varepsilon}\newcommand{\mcu}{\mathcal{U}} \newcommand{\mcun}{\mcu_n}\newcommand{\dis}{\displaystyle} \newcommand{\croouv}{[\![}\newcommand{\crofer}{]\!]} \newcommand{\rab}{\mathcal{R}(a,b)}\newcommand{\pss}[2]{\langle #1,#2\rangle} $$
Bibm@th

Jean-Marie Constant Duhamel (5 février 1797 [Saint-Malo] - 24 avril 1872 [Paris])

Jean-Marie Constant Duhamel est né le 5 février 1797 (ou 17 pluviose de l'an V, selon le calendrier révolutionnaire alors en vigueur). Sa vie est fortement marquée par l'école Polytechnique : il y est reçu en 1813 (à 16 ans!), mais jugeant son rang trop mauvais, il refuse l'admission et repasse le concours un an plus tard : il est cette fois reçu second...

Il devient docteur ès Sciences, épouse Virgine Bertrand (la tante du mathématicien Joseph Bertrand), et occupe, à compter de 1830, la chaire d'analyse à l'Ecole Polytechnique. Il sera encore, toujours dans cette école, directeur des études de 1848 à 1851, et il succèdera à Poisson à l'Académie des Sciences en 1840.

Les recherches principales de Duhamel concernent les équations aux dérivées partielles, notamment au sujet de la propagation de la chaleur ou de l'acoustique : ces travaux sont comparable à ceux que Fresnel réalisa en optique. Duhamel est aussi l'auteur de nombreuses publications pédagogiques, très appréciées par ses contemporains. Son nom est resté célèbre pour un critère de convergence des séries.

Cette biographie a été rédigé avec l'aide de Lionel Brejon.

Les entrées du Dicomaths correspondant à Duhamel

Les mathématiciens contemporains de Duhamel (né en 1797)