$$\newcommand{\mtn}{\mathbb{N}}\newcommand{\mtns}{\mathbb{N}^*}\newcommand{\mtz}{\mathbb{Z}}\newcommand{\mtr}{\mathbb{R}}\newcommand{\mtk}{\mathbb{K}}\newcommand{\mtq}{\mathbb{Q}}\newcommand{\mtc}{\mathbb{C}}\newcommand{\mch}{\mathcal{H}}\newcommand{\mcp}{\mathcal{P}}\newcommand{\mcb}{\mathcal{B}}\newcommand{\mcl}{\mathcal{L}} \newcommand{\mcm}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcc}{\mathcal{C}} \newcommand{\mcmn}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcmnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)} \newcommand{\mcmnk}{\mathcal{M}_n(\mtk)}\newcommand{\mcsn}{\mathcal{S}_n} \newcommand{\mcs}{\mathcal{S}}\newcommand{\mcd}{\mathcal{D}} \newcommand{\mcsns}{\mathcal{S}_n^{++}}\newcommand{\glnk}{GL_n(\mtk)} \newcommand{\mnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)}\DeclareMathOperator{\ch}{ch} \DeclareMathOperator{\sh}{sh}\DeclareMathOperator{\th}{th} \DeclareMathOperator{\vect}{vect}\DeclareMathOperator{\card}{card} \DeclareMathOperator{\comat}{comat}\DeclareMathOperator{\imv}{Im} \DeclareMathOperator{\rang}{rg}\DeclareMathOperator{\Fr}{Fr} \DeclareMathOperator{\diam}{diam}\DeclareMathOperator{\supp}{supp} \newcommand{\veps}{\varepsilon}\newcommand{\mcu}{\mathcal{U}} \newcommand{\mcun}{\mcu_n}\newcommand{\dis}{\displaystyle} \newcommand{\croouv}{[\![}\newcommand{\crofer}{]\!]} \newcommand{\rab}{\mathcal{R}(a,b)}\newcommand{\pss}[2]{\langle #1,#2\rangle} $$
Bibm@th

Adrien Douady (25 septembre 1935 [Grenoble] - 2 novembre 2006 [Saint-Raphaël])

Adrien Douady est un des grands mathématiciens français du XXè siècle. Fils d'un médecin réputé, Daniel Douady, qui a beaucoup oeuvré pour l'hygiène scolaire et l'éradication de la tuberculose en France, il entre à l'École Normale Supérieure en 1954. Sa thèse, effectuée sous la direction d'Henri Cartan, porte sur la géométrie analytique complexe. Plus tard, en collaboration notamment avec son étudiant John Hubbard, il se tourne vers la dynamique holomorphe (étude de l'itération des fonctions du plan complexe) et les fractales. Il est ainsi un des plus importants continuateurs de l'oeuvre pionnière de Gaston Julia et Pierre Fatou, et était sans doute le meilleur connaisseur de l'ensemble de Mandelbrot qu'il avait lui-même baptisé ainsi.

Professeur à l'université de Nice, à l'université Paris 11 et à l'École Normale Supérieure, Douady s'est beaucoup investi dans la pédagogie et la vulgarisation mathématique. Il a ainsi co-réalisé plusieurs films scientifiques didactiques, dont la dynamique du lapin avec François Tisseyre, ou des expositions, comme Un monde fractal avec le même François Tisseyre. Il a reçu en 1989 le prix Ampère de l'Académie des Sciences, académie dont il était membre correspondant à compter de 1997. Il décède brutalement le 2 novembre 2006 d'une noyade.

Les mathématiciens contemporains de Douady (né en 1935)