$$\newcommand{\mtn}{\mathbb{N}}\newcommand{\mtns}{\mathbb{N}^*}\newcommand{\mtz}{\mathbb{Z}}\newcommand{\mtr}{\mathbb{R}}\newcommand{\mtk}{\mathbb{K}}\newcommand{\mtq}{\mathbb{Q}}\newcommand{\mtc}{\mathbb{C}}\newcommand{\mch}{\mathcal{H}}\newcommand{\mcp}{\mathcal{P}}\newcommand{\mcb}{\mathcal{B}}\newcommand{\mcl}{\mathcal{L}} \newcommand{\mcm}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcc}{\mathcal{C}} \newcommand{\mcmn}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcmnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)} \newcommand{\mcmnk}{\mathcal{M}_n(\mtk)}\newcommand{\mcsn}{\mathcal{S}_n} \newcommand{\mcs}{\mathcal{S}}\newcommand{\mcd}{\mathcal{D}} \newcommand{\mcsns}{\mathcal{S}_n^{++}}\newcommand{\glnk}{GL_n(\mtk)} \newcommand{\mnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)}\DeclareMathOperator{\ch}{ch} \DeclareMathOperator{\sh}{sh}\DeclareMathOperator{\th}{th} \DeclareMathOperator{\vect}{vect}\DeclareMathOperator{\card}{card} \DeclareMathOperator{\comat}{comat}\DeclareMathOperator{\imv}{Im} \DeclareMathOperator{\rang}{rg}\DeclareMathOperator{\Fr}{Fr} \DeclareMathOperator{\diam}{diam}\DeclareMathOperator{\supp}{supp} \newcommand{\veps}{\varepsilon}\newcommand{\mcu}{\mathcal{U}} \newcommand{\mcun}{\mcu_n}\newcommand{\dis}{\displaystyle} \newcommand{\croouv}{[\![}\newcommand{\crofer}{]\!]} \newcommand{\rab}{\mathcal{R}(a,b)}\newcommand{\pss}[2]{\langle #1,#2\rangle} $$
Bibm@th

Girard Desargues (2 mars 1591 [Lyon] - octobre 1661 [Lyon])

Girard Desargues est un géomètre, architecte et ingénieur militaire français du XVII è siècle. Il est issu d'une famille bourgeoise qui compte de nombreux avocats aux Parlements de Paris et de Lyon. Après des études d'architecture, il devient conseiller du Cardinal de Richelieu et du gouvernement français. On pense notamment qu'il participa au siège de la Rochelle en 1627.

C'est vers 1630 que Desargues s'installe à Paris. Il fréquente le cercle du père Marin Mersenne, qui compte aussi Descartes, Etienne et Blaise Pascal. Il s'intéresse à la musique (il écrit en 1636 un petit traité de composition musicale) et surtout à la géométrie. Desargues s'intéresse, dans le prolongement des études sur la perspective, aux propriétés qui sont invariantes par changement de plan d'incidence. Il invente ainsi la géométrie projective et publie en 1639 son oeuvre majeure, Brouillon projet d'une atteinte aux événements des rencontres d'un cône avec un plan. Ses idées (dualité point/droite, point à l'infini) sont novatrices mais le style d'écriture de ce traité est aussi lourd que l'est son titre! C'est pourquoi les travaux de Desargues passent plutôt inaperçus alors même que le point de vue analytique de Descartes se développe. Il faudra attendre le XIXè siècle pour que le point de vue de la géométrie projective renaisse sous la plume de Poncelet et de Steiner, même s'il faut relativiser cela car Blaise Pascal fut influencé par Desargues.

Devant son peu de succès scientifique, et aussi à cause des troubles de la Fronde, Desargues regagne Lyon en 1648. Il participe alors à la construction de certains édifices, dont la façade de l'Hôtel de ville.

Les entrées du Dicomaths correspondant à Desargue

Les mathématiciens contemporains de Desargue (né en 1591)