$$\newcommand{\mtn}{\mathbb{N}}\newcommand{\mtns}{\mathbb{N}^*}\newcommand{\mtz}{\mathbb{Z}}\newcommand{\mtr}{\mathbb{R}}\newcommand{\mtk}{\mathbb{K}}\newcommand{\mtq}{\mathbb{Q}}\newcommand{\mtc}{\mathbb{C}}\newcommand{\mch}{\mathcal{H}}\newcommand{\mcp}{\mathcal{P}}\newcommand{\mcb}{\mathcal{B}}\newcommand{\mcl}{\mathcal{L}} \newcommand{\mcm}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcc}{\mathcal{C}} \newcommand{\mcmn}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcmnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)} \newcommand{\mcmnk}{\mathcal{M}_n(\mtk)}\newcommand{\mcsn}{\mathcal{S}_n} \newcommand{\mcs}{\mathcal{S}}\newcommand{\mcd}{\mathcal{D}} \newcommand{\mcsns}{\mathcal{S}_n^{++}}\newcommand{\glnk}{GL_n(\mtk)} \newcommand{\mnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)}\DeclareMathOperator{\ch}{ch} \DeclareMathOperator{\sh}{sh}\DeclareMathOperator{\th}{th} \DeclareMathOperator{\vect}{vect}\DeclareMathOperator{\card}{card} \DeclareMathOperator{\comat}{comat}\DeclareMathOperator{\imv}{Im} \DeclareMathOperator{\rang}{rg}\DeclareMathOperator{\Fr}{Fr} \DeclareMathOperator{\diam}{diam}\DeclareMathOperator{\supp}{supp} \newcommand{\veps}{\varepsilon}\newcommand{\mcu}{\mathcal{U}} \newcommand{\mcun}{\mcu_n}\newcommand{\dis}{\displaystyle} \newcommand{\croouv}{[\![}\newcommand{\crofer}{]\!]} \newcommand{\rab}{\mathcal{R}(a,b)}\newcommand{\pss}[2]{\langle #1,#2\rangle} $$
Bibm@th

Giovanni Ceva (1er septembre 1647 [Milan] - 13 mai 1734 [Mantoue])

Giovanni Ceva est un géomètre italien dont le nom est resté attaché à un important théorème de géométrie du triangle. Il est né le 1er septembre 1647. Son père fait du commerce de maisons et de terrains et est aussi collecteur d'impôts pour le duc de Milan. Giovanni Ceva est donc issu d'une famille aisée qui compte huit enfants, dont son frère, Tomasso, poète et également géomètre. Il étudie dans un collège jésuite de Milan où il montre des dispositions pour les sciences et pour les mathématiques en particulier. Ensuite, il semble suivre la voie de son père, occupant des fonctions commerciales, administratives et politiques autour de Milan, Gènes et Mantoue, même si l'on manque de documents pour attester ces faits. Il semble bien en tout cas que, tout au long de sa vie, il mêle à la fois des activités financières fort disparates et des recherches scientifiques.

Il entre à l'Université de Pise en 1670 où il est étudiant de Rossetti, Marchetti et Ricci. Il publie son premier ouvrage en 1678, De lineis rectis, dans lequel il démontre son célèbre théorème et il redémontre le théorème de Menelaüs. A cette époque, il est probablement à Mantoue où son père occupe une importante fonction administrative. Il lui succède d'ailleurs en 1682. Il se marie en 1685 (il aura 7 enfants de cette union) et en 1686, il obtient un poste de professeur à l'Université de Mantoue qu'il gardera jusqu'à la fin de sa vie. Vers 1700, les Habsbourg occupent Mantoue et le duc Gonzague doit fuir. Ceva fait allégeance au nouveau régime autrichien et il peut conserver ses fonctions administratives.

Les travaux de Ceva concernent pour l'essentiel la géométrie et ses applications, particulièrement à l'hydrodynamique. Outre l'ouvrage déjà cité, il a notamment publié Opuscula mathematica en 1682, De Re Nummemaria en 1711 (ouvrage d'économie mathématique dans lequel Céva tente de déterminer les conditions de l'équilibre d'un système monétaire) ou Opus hydrostaticum en 1728. Il utilisa d'ailleurs ses connaissances dans ce domaine pour s'opposer, avec succès, à un projet de détourner la rivière Reno pour qu'elle se jette dans le Pô.

Référence :Ceva e Manfradi Une Polemica Tra Mathematici Del Settencento, Paolo Landra.

Les entrées du Dicomaths correspondant à Ceva

Les mathématiciens contemporains de Ceva (né en 1647)