$$\newcommand{\mtn}{\mathbb{N}}\newcommand{\mtns}{\mathbb{N}^*}\newcommand{\mtz}{\mathbb{Z}}\newcommand{\mtr}{\mathbb{R}}\newcommand{\mtk}{\mathbb{K}}\newcommand{\mtq}{\mathbb{Q}}\newcommand{\mtc}{\mathbb{C}}\newcommand{\mch}{\mathcal{H}}\newcommand{\mcp}{\mathcal{P}}\newcommand{\mcb}{\mathcal{B}}\newcommand{\mcl}{\mathcal{L}} \newcommand{\mcm}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcc}{\mathcal{C}} \newcommand{\mcmn}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcmnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)} \newcommand{\mcmnk}{\mathcal{M}_n(\mtk)}\newcommand{\mcsn}{\mathcal{S}_n} \newcommand{\mcs}{\mathcal{S}}\newcommand{\mcd}{\mathcal{D}} \newcommand{\mcsns}{\mathcal{S}_n^{++}}\newcommand{\glnk}{GL_n(\mtk)} \newcommand{\mnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)}\DeclareMathOperator{\ch}{ch} \DeclareMathOperator{\sh}{sh}\DeclareMathOperator{\th}{th} \DeclareMathOperator{\vect}{vect}\DeclareMathOperator{\card}{card} \DeclareMathOperator{\comat}{comat}\DeclareMathOperator{\imv}{Im} \DeclareMathOperator{\rang}{rg}\DeclareMathOperator{\Fr}{Fr} \DeclareMathOperator{\diam}{diam}\DeclareMathOperator{\supp}{supp} \newcommand{\veps}{\varepsilon}\newcommand{\mcu}{\mathcal{U}} \newcommand{\mcun}{\mcu_n}\newcommand{\dis}{\displaystyle} \newcommand{\croouv}{[\![}\newcommand{\crofer}{]\!]} \newcommand{\rab}{\mathcal{R}(a,b)}\newcommand{\pss}[2]{\langle #1,#2\rangle} $$
Bibm@th

Ernesto Cesàro (12 mars 1859 [Naples] - 12 septembre 1906 [Torre Annunziata]

Ernesto Cesàro est un mathématicien italien de la seconde partie du XIXè siècle. Son père est un fermier de la banlieue de Naples, précurseur dans l'utilisation de machines. La naissance de Cesàro coïncide avec l'unification italienne et la proclamation du royaume d'Italie en 1861. Le nouveau pays met l'éducation en avant, et Cesàro étudie au lycée de Naples jusqu'en 1872. Il devient ensuite étudiant à l'École des Mines de Liège, où son frère enseigne la minéralogie et la cristallographie. Après la mort de son père, il retourne à Torre Annunziata en 1879 et se marie. Mais grâce à une bourse, il peut à nouveau repartir à Liège poursuivre ses études. Avec l'aide de Catalan, il publie son premier article de mathématiques en 1883. Lors de ce deuxième séjour à Liège, il passe une longue période à Paris où il suit, entre autres, des cours de Hermite et Darboux.

De retour en Italie en 1884, il termine ses études à l'Université de Rome dont il obtient le doctorat en 1887. Il avait alors déjà publié plus de 80 travaux et était depuis un an professeur à l'Université de Palerme! Il reste à Palerme jusqu'en 1891, puis enseigne à Naples jusqu'en 1906. La chaire de mécanique rationnelle de l'Université de Bologne lui est alors confiée. Mais quelques semaines après cette nomination, il décède dans des circonstances tragiques. Tentant de sauver son plus jeune fils de la noyade, il est gravement blessé et succombe à ses blessures.

Le nom de Cesàro nous est surtout resté pour ses travaux sur les suites, et notamment la convergence au sens des moyennes de Cesàro. Ses travaux principaux concernent pourtant la géométrie différentielle et les géométries non euclidiennes. Il a aussi travaillé en arithmétique et a étudié la courbe de Koch.

Les entrées du Dicomaths correspondant à Cesàro

Les mathématiciens contemporains de Cesàro (né en 1859)