$$\newcommand{\mtn}{\mathbb{N}}\newcommand{\mtns}{\mathbb{N}^*}\newcommand{\mtz}{\mathbb{Z}}\newcommand{\mtr}{\mathbb{R}}\newcommand{\mtk}{\mathbb{K}}\newcommand{\mtq}{\mathbb{Q}}\newcommand{\mtc}{\mathbb{C}}\newcommand{\mch}{\mathcal{H}}\newcommand{\mcp}{\mathcal{P}}\newcommand{\mcb}{\mathcal{B}}\newcommand{\mcl}{\mathcal{L}} \newcommand{\mcm}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcc}{\mathcal{C}} \newcommand{\mcmn}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcmnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)} \newcommand{\mcmnk}{\mathcal{M}_n(\mtk)}\newcommand{\mcsn}{\mathcal{S}_n} \newcommand{\mcs}{\mathcal{S}}\newcommand{\mcd}{\mathcal{D}} \newcommand{\mcsns}{\mathcal{S}_n^{++}}\newcommand{\glnk}{GL_n(\mtk)} \newcommand{\mnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)}\DeclareMathOperator{\ch}{ch} \DeclareMathOperator{\sh}{sh}\DeclareMathOperator{\th}{th} \DeclareMathOperator{\vect}{vect}\DeclareMathOperator{\card}{card} \DeclareMathOperator{\comat}{comat}\DeclareMathOperator{\imv}{Im} \DeclareMathOperator{\rang}{rg}\DeclareMathOperator{\Fr}{Fr} \DeclareMathOperator{\diam}{diam}\DeclareMathOperator{\supp}{supp} \newcommand{\veps}{\varepsilon}\newcommand{\mcu}{\mathcal{U}} \newcommand{\mcun}{\mcu_n}\newcommand{\dis}{\displaystyle} \newcommand{\croouv}{[\![}\newcommand{\crofer}{]\!]} \newcommand{\rab}{\mathcal{R}(a,b)}\newcommand{\pss}[2]{\langle #1,#2\rangle} $$
Bibm@th

Constantin Carathéodory (13 septembre 1873 [Berlin] - 2 février 1950 [Münich])

Constantin Carathéodory est un mathématicien allemand d'origine grec. Né à Berlin en 1873, il est issu d'une famille de l'élite de Constantinople. Après des études à l'académie militaire de Bruxelles, il exerce comme ingénieur sur le barrage d'Assiout en Egypte. Ce n'est qu'en 1900 qu'il se tourne vers les mathématiques, reprenant ses études d'abord à Berlin, puis à Göttingen en 1904 où il passe son doctorat sous la direction de Minkowski. Ses recherches portent alors sur le calcul des variations, et ses relations avec les équations aux dérivées partielles.

De 1909 à 1920, Carathéodory enseigne successivement à Hanovre, Breslau, Göttingen et Berlin. En 1920, à la demande du gouvernement grec, il part enseigner à Smyrne (maintenant Izmir, port turc sur les bords de la mer Egée), ville que les Grecs viennent de conquérir. Quand les turcs reprennent la ville en 1922, il arrive à emmener avec lui à Athènes la bibliothèque de l'université. Après deux années à Athènes, Carathéodory retourne en Allemagne et s'installe définitivement à Münich, où il succède à Lindemann.

Outre les travaux déjà cités, Carathéodory s'est aussi intéressé à la théorie de la mesure, aux fonctions d'une variable réelle, aux fondements mathématiques de la physique (notamment relativité et thermodynamique). Il était un auteur très brillant, à qui l'on doit la simplification de la preuve de nombreux théorèmes.

Les entrées du Dicomaths correspondant à Carathéodory

Les mathématiciens contemporains de Carathéodory (né en 1873)